Les caves se ros'biffent !

Angleterre - France         12 - 19

Voilà quatre matches que nos bleus se sont lancés dans la fabrication de fausses valeurs du rugby jusqu’à se faire prendre par la brigade des fraudes contre les Tonga.

Ils nous ont promis de se racheter, de retrouver les vraies valeurs de leur sport, de l’engagement à la combativité, en passant par de l’agressivité et du jeu aussi, histoire de graver leurs noms … dans l’histoire, justement ! … et surtout sur des milliers de billets qualificatifs pour les demi-finales.

Mais comment faire, face à des rosbifs réputés pour nous barrer la route à chaque coupe du monde, sans ménagement comme en 1991, sans trembler avec Wilkinson comme en 2003 et sans forcer avec ce même Wilki comme en 2007 ?

Jonny est toujours là et les coqs sont au plus bas, les pieds dans le fumier qui tapisse les unes des quotidiens français depuis une semaine. Alors Monsieur Lièvremont ?

Entre nous, une supposition... je dis bien une supposition, qu’on ait un ouvreur, du jeu sur le papier, et qu’on imprime un rythme dans ce match à chacune de nos actions. En admettant, toujours une supposition, qu'on soit quinze concernés sur l'affaire, ça rapporterait, net, combien ce match ? 

Quatre ans de placard si on se rate. Car en sport, les victoires ça se partage, les défaites, ça s’additionne !

Comme d’hab’, le sélectionneur n’a pas la réponse puisqu’il a filé les clefs du camion du XV de France à ses joueurs qui ont décidé de prendre leur destin en main.

Attention, les caves se rebiffent !

Et quelle revanche sur eux-mêmes, quelle démonstration de leur force ils nous ont montré nos bleus ! … A peine croyable ... Unbelievable, Jonny !!!

Dès l’entame, on sent ces coqs remontés, mobilisés, concernés, affûtés, la main sur le ballon, prêts à en découdre, coûte que coûte … dans un vrai combat où chacun est préparé à y laisser des plumes.

Une mi-temps de rêve où le spectre d’un 29-0 à Twickenham ressurgit dans les têtes. Et si on leur rendait la (vraie) monnaie de leur pièce ? … 16-0 à la mi-temps avec deux essais splendides de Clerc et de Medard, c’est pas cher payé quand on sait que Yachvili laisse une dizaine de points au pied.

La deuxième période est un autre match. Incapable de faire une troisième fois la différence pour enfoncer le clou de ce spectacle flamboyant, le XV tricolore se fait peur en voyant un bouquet de roses blanches fleurir dans son camp et revenir au score par un essai de Ben Foden transformé par Wilki, pas au mieux dans ce match (16-7). Les bleus ont toujours la main sur le ballon mais ne marquent pas.

Il reste dix minutes et les anglais peuvent y croire. « Le drop, le drop, bordel ! », je crie depuis cinq minutes. A trop chercher ce troisième essai, on se met en danger. Trinh Duc qui vient de rentrer m’écoute enfin ! … YES, on a un pied en demi… et quel pied ! … L’essai de Cueto nous fera trembler les trois dernières minutes. Mais ils l’ont fait, on est sauvé, on est en demi-finales !! … YES ! … YES !!!

Quelle victoire, quel plaisir de retrouver nos bleus comme on les aime ! ... Ils passent du noir au rose dans le prisme d’un sacre prochain qui leur tend les bras. Mais pour cela, il va falloir se défaire des terribles Dragons Rouges sur la terre d’Eden Park avant d’espérer y revenir pour affronter sans doute les invincibles All Blacks dans leur propre jardin, pour la deuxième fois, dans une finale rêvée par tous, comme une double revanche, celle du match de poule d’il y a quinze jours et celle de la finale de 1987 !

Alors les gars, oublions les cauchemars passés et laissez nous rêver jusqu’au lundi 24 octobre, matin !

Lire tous les autres résultats >> version Word imprimable ! 

 

Tous les résultats officiels des quarts de finale >>

 

Les classements du jeu de pronostics >> version Excel imprimable !

 

And especially for Jonny, the new IRB World Rankings >> ... each monday noon !