10 questions pour une interview au féminin, une autre façon de voir le mondial de rugby !

k 006Maia de l’équipe des Rakapï fait partie de cette majorité silencieuse, enclavée au milieu du classement, qui pronostique comme madame tout le monde au point de passer inaperçue. Elle sort de l’ombre pour répondre aux questions du chroniqueur.

Si j’analyse votre classement depuis le début, vous oscillez entre la 33ème et la 44ème place avec un score à chaque fois quasi égal à la moyenne de votre équipe. Dans la vie, vous êtes toujours très moyenne comme ça ?

Non, pas toujours ! (là, elle me regarde de haut … oups !). Y a des domaines dans lesquels j’excelle (là, je sens que j’aurais pas le droit au détail). Et puis, ça dépend des coupes du monde, elles se suivent et ne se ressemblent pas ! (là, elle fait référence à celle de 2007 où elle avait fini sur le podium … j’en rajoute pas !)

Votre équipe cartonne depuis le début justement grâce à cette moyenne qui reflète une certaine homogénéité entre vous. Sérieusement, y a des consignes ou des réunions d’équipe avant chaque saisie ?

Sincèrement, j’en sais rien ! Moi, j’ai juste causé avec Corinne (sa voisine de bureau, bien placée au classement d’ailleurs !). Sur le match Afrique du Sud – Australie, elle me disait que ce serait serré, alors comme elle a joué l’Australie, ben moi, j’ai joué l’Afrique du Sud (c’est qu’il y en a là-dedans, chez les Rakapïennes !)

Dans cette coupe du monde, est-ce que vous avez déjà pris votre pied en regardant un match ?... Lequel ?

France – Angleterre ! (là, ses yeux s’écarquillent !)... J’ai vu la première mi-temps et la fin sur mon portable… hummmmm!! … les anglais à la rue, ça c’est bon ! (elle prend une petite gorgée de Saint-Bris, servi frais !)

Parlons-en justement ! … La France a éliminé l’Angleterre de la coupe du monde de rugby pour la première fois en quatre confrontations. C’est tout simplement quoi pour vous ?

Le pieeeeeed !!! (ben oui, forcément, j’sais pas pourquoi je pose les mêmes questions, moi !) … J’ai vu la demi-finale, il y a quatre ans. Ils nous ont sortis trop méchamment … chez nous en plus ! … Là, c’est que justice !

La moustache de Marc Lièvremont, elle vous fait kiffer à la Jean Dujardin dans « the artist », à la Freddie Mercury ou à la Jean-Claude Bouillon dans « les brigades du tigre » ?

Ah oui, Jean Dujardin dans « the artist » que je n’ai pas vu mais que je vais m’empresser de voir ! (hou, je crois qu’elle fait pas semblant, elle aime !) … Moi j’trouve que ça lui va bien à Marc ! (oui, elle l’aime vraiment !)

France – Galles, samedi, ça vous donne envie de chanter évidemment, ça vous stresse car une demi-finale forcément ou bien pour vous la France est déjà en finale tranquillement ?  

Ah non, ça m’stresse moi, même si ça m’donne envie de chanter aussi ! (là, elle s’emballe…)  On se dit le Pays de Galles, fastoche, fastoche … on les gagne à chaque fois … mais il suffit d’une fois et hop ! ils nous volent notre finale ! (et hop ! elle s’enfile le fond du verre de blanc, des fois qu’un gallois viendrait le lui voler. Non mais !)

Le point fort des bleus pour gagner la coupe du monde, c’est quoi pour vous ?

Tout le monde dit la mêlée, tout le monde dit la mêlée (ouh là, y a de l’écho ou c’est moi ?) … Mais moi j’dis qu’il faut qu’ils gardent le ballon … euh … Ah, leur point fort ? … ben, la cohésion … euh, non, non … l’esprit d’équipe, c’est mieux ! (ouais, j'dirais plutôt une vue de l’esprit ... d’une équipe !)

Parlons technique, on dit que la mêlée est simulée quand la balle est mal introduite, quand les talonneurs poussent des cris avant même de pousser ou bien quand personne ne pousse ?

Quand personne ne pousse, non ? (je reste muet pour qu’elle développe) … ben, vous savez, quand ils font ça mollement et qu’ils poussent pas trop … ben, tu simules quoi ! (on ne peut être plus clair !)

Si vous deviez prendre position dans une mêlée justement, avec que des beaux gosses sculptés dans le marbre, ce serait où exactement ? Talonneuse... tous derrière, deuxième ligne... bien entourée, ou troisième ligne... l’oreille posée sur un de ces p’tits culs et les mains sur des cuisses ?

J’idirais bien entourée … (elle sourit, l’affectueuse de deuxième ligne, ni perverse, ni coquine !)

Pour terminer, à 12 points du premier et avec vos 7 points de bonus possibles, vous y croyez encore ou bien vous allez continuer à jouer comme Madame tout le monde ?

Mais bien sûr que j’y crois ! … (mon regard interrogateur lui demande comment) … quoi, qui je vois en finale ? … ben … euh … oui, la Nouvelle-Zélande et … argh !!! … mais j’peux pas ne pas mettre la France ! (ouais … comme madame tout le monde chez la Rakapï family, quoi !)