Ronan... oh, gare à sa botte !

H CUP - Les matches du week-end : Edimbourg – Racing Métro    48-47

                                                          Castres – Munster                  24-27

Un coup de pied ultime à la dernière seconde et le sort en a été jeté sur ces deux chocs du week-end. Comment est-ce possible de laisser filer un match quand on en a autant la maîtrise sur une mi-temps ? Il faut croire que c’est une marque de fabrique française car après Clermont la semaine dernière à Belfast, c’est aux tours du Racing à Edimbourg et de Castres chez lui face au Munster de se faire prendre au piège.

Quels scénarii et quels matches !

A commencer dès vendredi soir par ce match d’anthologie qui s’est achevé par un petit point entre les deux formations et qui surtout a offert au public de Murrayfield pas moins de 11 essais. Mais que dire de ce retour tonitruant des écossais dans leur antre cornemusé des pieds à la tête. De quoi en avoir le souffle coupé. Remonter 24 points en 24 minutes, oui cela est possible quand on est écossais et que tous les binious en chœurs sonnent la charge de chaque attaque de son équipe fétiche, de quoi casser les élans et les oreilles de leurs adversaires. 4 essais incroyables viendront à bout des franciliens, perdus, à l’image de Qovu qui laisse ses coéquipiers terminer le match à 14, déjà bien en peine au complet.

48 à 47 et le drop de la gloire au bout du pied d’un Hernandez atteint sans aucun doute d’une Jamesonite aiguë, comprenez un pied carré guidé par une tête bancale sujette au doute. Tout le monde ne s’appelle pas O’Gara qui lui, ne manquera pas, dans l’autre match du week-end, le drop de la gagne, avec l’expérience qu’on lui connaît et qui laissera les castrais sans voix.

Parce que samedi après midi, les castrais peuvent s’en mordre les doigts, à défaut d’autre chose. Ils ont démarré tambour battant sur leur pelouse d’Ernest Wallon en menant 11-0 au bout de 10 minutes de jeu pour finir tambour battus par des irlandais filous et réalistes. Le Munster, déjà détenteur du titre à deux reprises, ne se précipite pas et colle au score. 18-10 à la mi-temps pour le Castres Olympique après un deuxième essai par Lakafia. Tout semble de bon augure pour les français qui affichent de la maîtrise dans cette rencontre.

Et puis en deuxième mi-temps, ça se complique comme toujours. Le deuxième essai irlandais arrive dès l’entame et la course-poursuite commence. Les castrais reprennent 4 points d’avance grâce à une pénalité de Bernard. Sauf que les irlandais repassent devant à leur tour après un troisième essai transformé (21-24). A que cela ne tienne, Bernard égalise par une nouvelle pénalité jusqu’à cette dernière action, dans la dernière seconde du match… O’Gara s’apprête telle une star en coulisse avant d’entrer en scène. Comme au bon vieux temps c’est O’Leary, entré en cours de jeu, qui fait l’annonce et lève le rideau ... O’Gara s’élance, pied droit impeccable, dans une élégante révérence, le ballon s’élève et opère une danse tournoyante entre les poteaux.

C’est majestueux, tout simplement magnifique et le CO s’écroule tel un cygne blanc au milieu de sa scène. On en pleurerait tellement c’est triste et beau à la fois. Et ils pleurent dans les tribunes d’Ernest Wallon. Y a de quoi, tandis que quelques connaisseurs dans la salle à ciel ouvert, du parterre au paradis, acclament l’acteur de ce finish magistral.

Tous les résultats officiels du week-end >>

 

Côté pronostics, vendredi, d’abord…

La défaite du Racing vous scotche d’entrée avec un zéro pointé, sauf pour La Fermière et Mr Rougerie qui démarrent en tête ce week-end avec le sourire.

Pendant le même temps au Cardiff City Stadium, les gallois du Cardiff Blues assuraient le minimum face aux anglais du London Irish (24-18) ... Lire la suite >>

Les classements et palmarès du jeu de pronostics >>

 

La prochaine journée…

Rendez-vous début décembre pour la troisième journée de H Cup qui se joue dès le vendredi 9 ! … D’ici là, étudiez le Midol, demandez conseil au Marvellous Driver si vous pouvez l’approcher, remettez-vous en question, allez voir un marabout, un psy ou bien priez un dieu ou plusieurs à la fois, donnez-vous toutes les chances de revenir dans la partie, car l’écart se creuse entre les premiers et les derniers. Il faut conjurer le mauvais sort, tout est encore possible !

A bientôt… et la semaine prochaine, place au TOP 14 !