Comme au BO vieux temps !

TOP 14, les matches du week-end :       Biarritz – Toulon              25-6

                                                          Montpellier – Racing Métro   29-14

Mais non, mais non, le BO n’est pas mort !

Voilà ce qu’a sans doute eu envie de chanter le public du stade d’Aguiléra tant on ne donnait pas cher de la peau des basques avant ce match. Toulon, fort de sa troisième place, motivé pour recoller au cul d’un Clermont mièvre depuis son déplacement à Brive, est venu à Biarritz pour faire un coup et démontrer sa supériorité du moment.

Seulement les basques ont en travers de la gorge le carton du match aller (30-5) et surtout cette dernière place du TOP 14 qu’ils occupent depuis trop longtemps. La révolte a sonné sur la terre basque. A la botte d’un Yachvili meneur et décisif, les avants biarrots prennent le dessus sur les toulonnais et permettent à Marcello Bosch dès les premières minutes de finir le travail d’un groupe retrouvé.

19-0 à la mi-temps, les varois s’emploient pour réagir en seconde période… en vain, les basques ne lâchent rien et enquillent les points par un Yach appliqué et en réussite. Wilkinson réplique comme il peut tant les occasions sont trop rares pour espérer recoller au score. La balle rouge et blanche restera biarrote jusqu’à la fin pour une victoire logique et de belle manière d’un Biarritz régénéré qui domine son sujet… comme au bon vieux temps !

Deux heures auparavant, Montpellier dominait le Racing Métro avec une maîtrise qui a frôlé l’insolence tant tout lui a réussi dans l'entreprise de son jeu totalement débridé. La veille, Beauxis avait brillé en marquant à lui tout seul les 30 points des toulousains, ce samedi, Trinh duc ne s’est pas laissé compter dans la prise en main du jeu de son équipe. Le duel, à un mois du tournoi des VI nations n’a pas fini d’alimenter les journalistes et le premier casse-tête du néo-sélectionneur Philippe Saint-André.

Oui mais voilà, quand on a le bonus offensif en main dans les dernières minutes du match, on ne le laisse pas vous échapper sur une cagade défensive que Sirili Bobo a su brillamment exploiter, tel un Messi du ballon rond, tout au pied et en toucher pour marquer le deuxième essai francilien, sucrant un point précieux  à un concurrent direct à la qualification. Les deux équipes sont aux portes du TOP 6, Agen profitant de sa petite victoire face à Brive (15-9) pour réintégrer le groupe des qualifiés.

Clermont a eu chaud aux fesses, incapable de s’imposer à Lyon, bénéficiant des deux points d’un match nul dans tous les sens du terme (6-6), voit Toulon rester sur place et se faire gratter la 3è place par un Castres impeccable face à Perpignan, bonus offensif à la clé (33-6).

Pour compléter ce TOP 6, Paris rétrograde à la 6è place après avoir subi une correction à Bordeaux (39-6). Ces bordelais, justement qui se sortent avec brio (5 essais pour un BO) de la zone rouge reléguable, toujours occupée par le LOU et Biarritz qui recollent pourtant au peloton de queue de classement grâce à leurs bons résultats du week-end. Perpignan, Brive et surtout Bayonne, après sa large défaite à Toulouse vendredi (30-15) ne sont pas à l’abri d’une descente aux enfers des stades de PRO D2.

Tous les résultats officiels du week-end >>


Côté pronostics,

Le classement a trop peu changé pour inquiéter La Fermière qui mène la danse avec son pronostic copié-collé du classement de la treizième journée. Derrière elle, The Marvellous Driver, Rokocoko et Brennus profitent aussi du non changement du duo de tête pour afficher un bon score, The Marvellous, bénéficiant en plus de la paire reléguable que composent le LOU et le BO.

Mais pour combien de temps ce quatuor bénéficiera-t-il de cette disposition quand on voit le retour en force des biarrots et la perte de vitesse des clermontois ? Parce que le retour d’Agen dans le TOP 6 au détriment du Racing n’a pas échappé au flair de Véronika et Tbone66 ainsi qu’à Bridget et Rokocoko qui, eux, ont misé carrément sur les deux.

Pas de quoi pavoiser, c’est que le début, tout semble serré en haut comme en bas, Montpellier ne devant pas tarder à faire taire ceux qui n’ont pas cru en sa force. Je ne parle pas de moi bien sûr !

En terme de statistiques, le dénominateur commun pour les 9 joueurs est la qualification unanime pour Toulouse, Clermont, Toulon et Paris.

La spécificité de chacun, la touche personnelle qui fera la différence se traduit par les choix suivants :

Mr Rougerie qualifie Montpellier et élimine Bayonne.

The Marvellous Driver et La Fermière éliminent Biarritz.

Bridget, Véronika et Tbone66 qualifient Agen et éliminent Biarritz, Bridget ne qualifiant pas, en plus, Castres (la seule).

Rokocoko, lui, qualifie Agen. Pour le reste c’est d’une logique implacable, comme l’ont suivi Brennus etsurtout Spiderman, notre dernier vainqueur, égal à lui-même, et c’est sans doute pour cela qu’il gagne !

 

Le classement du jeu de pronostics du TOP 14

 

A suivre, la 15ème journée dès la semaine prochaine… Ce sera une toute autre histoire vraisemblablement !