Pas de demi molle chez les jaunards !

HCUP, le match du week-end :   Saracens – Clermont   3 – 22

E-norme !

Une érection inébranlable de la défense clermontoise, à l’image de ces dix dernières minutes héroïques, fantastiques, extraordinaires durant lesquelles les Sarries ont vu leurs charges successives se briser comme des embarcations à la dérive contre un mur de vagues défensives impénétrables.

Menant de 19 points, les clermontois n’ont rien lâché, démontant une à une les attaques successives des anglais telles des humiliations répétées dans leur stade et devant leur public sans voix.

Ils ont été énormes ces jaunards dans la discipline, la combativité, l’agressivité, la maîtrise, l’efficacité, l’audace, le collectif et les individualités. On aura beau le critiquer à toute occasion, mais le capitaine des jaune et bleu a été exemplaire et de tous les combats. Sur tous les ballons, au départ comme à l’arrivée, avec Lee Byrne ils ont mené la danse de toutes les attaques. Et c’est en toute logique que l’arrière gallois offre le seul essai de la rencontre à Clermont, sur une percée de Roro et une passe ultime après fixation de Parra. Broke James a été, pendant les 75 minutes où il a remplacé Skrela blessé, le maître à jouer de cette équipe préparée physiquement et mentalement comme jamais. Je n’en fais pas trop, les commentateurs ont usé de plus de superlatifs que moi.

Quelle efficacité dans les nettoyages de cette deuxième ligne composée de Hines et Cudmore. Pas un mauvais geste qui dépasse, pas un seul carton jaune, pas une seule pénalité, pas un seul coup de tête ou de poing. Et quelle puissance de cette première ligne avec un Zirakaschvili mystifiant littéralement son vis-à-vis.

Tous, sans exception, ont été présents dans ce match historique qui servira d’exemple avant d’être, on l’espère, le point de départ d’une belle histoire européenne dont rêve tout un public, à l’heure du centenaire de son club.

 

Edimbourg – Toulouse  19-14        

Samedi après midi, ce sont des rouge et noir à avoir été les premiers à se qualifier pour les demi-finales de la HCUP. « Ouaiiiis !!! », aurait-on envie de crier sans avoir vu le match. Seulement, ne vous trompez pas, cette fois ils n’étaient pas toulousains mais écossais à avoir revêtu la tunique gagnante des quadruples champions d’Europe qui eux affichaient un maillot à la couleur prémonitoire de leur capitulation.

Parce qu’ils n’y sont jamais vraiment rentrés dans ce match, les leaders actuels du TOP 14. Ils étaient même méconnaissables, au-delà de leurs torses blancs, tant ils nous avaient habitué à envoyer du jeu et surtout à garder sa maîtrise pendant les périodes de tempête. Rappelez-vous à Castres, à Bordeaux. On doit enrager dans le sud-ouest à voir cette formation en dessous de tout. C’est bien simple, hormis l’exploit personnel de Matanavu en première période qui a abouti au seul essai toulousain, les bonnes relances de Poitrenaud et l’impeccable défense de Dussotoir, le reste est à jeter et à oublier au plus vite. Beauxis, très inégal n’a pas vraiment pesé dans la partie, laissant 6 points accessibles en route. Quant à David, il a mangé tous les ballons, à croire qu’il jouait à jeun. Seulement c’était pas Agen en face mais Edimbourg, la même équipe qui, dans un match dantesque, avait déjà eu raison d’un Racing Métro écoeuré (48-47, je vous rappelle). Ils étaient prévenus les haut-garonnais.

Quant aux écossais, ils recevaient dans leur stade mythique de Murrayfield où les bleus avaient réussi à s’imposer dans le dernier tournoi des VI nations. Le public n’a pas oublié, les joueurs non plus. Ils ont tout donné et tenu jusqu’au bout, jusqu’à cette dernière pénalité qui les propulse vers la première demi-finale pour ce grand pays de rugby. Autant dire que toute l’Ecosse a été à la fête samedi soir.

 

Munster – Ulster  16-22        

Edimbourg ira chercher une place en finale à Dublin face aux irlandais du nord de l’Ulster surprenants autant que valeureux vainqueurs de leurs voisins d’Irlande du Sud, à Limerick.

 

Leinster – Cardiff Blues          34-3          

Clermont aura fort à faire à Bordeaux, face au Leinster, écrasant autant qu’époustouflant vainqueur des Blues de Cardiff, inexistants, à des années lumière de la fougue du XV du Poireau vainqueur en grand Chelem du dernier tournoi des VI nations.

Tous les résultats officiels du week-end >> 

 

Côté pronostics,

Samedi, La Fermière s’est illustrée de belle manière en clouant tout le monde sur place avec la victoire surprise d’Edimbourgsur Toulouse. Bel exploit, avec un high-score à 4 points, 4 points d’avance, qui la place en tête dès le début de ce week-end de quart de finale.

Un peu plus tard, c’est au tour de Melle Saint-Bris de faire parler d’elle avec un high-score à 5 points sur la victoire du Leinster face à Cardiff que La Fermière n’a pas su détecter et qui doit s’incliner derrière la dame du BRC dont l’équipe garde la tête froide devant le CNRC et La Basse Cour, comme toujours.

Au classement général, Mr Rougerie perd un point sur ses poursuivants, Melle Saint-Bris reprend la sixième place au détriment de Lenab, et La Fermière s’éloigne du duo des grands fonds que forment Veronika et Zézette.

Dimanche, pas de High-score dans les deux matches de la journée, mais c’est tout comme pour Zézette, Véronika, Mr Rougerie et Tbone66 qui récoltent chacun un sans faute avec les victoires surprises de l’Ulster au Munster et des clermontois chez les Sarries. Le perdant du jour est Spiderman qui repart avec un zéro pointé dans la musette.

Au final, dans ces quarts, qu’elle a fait du bien cette victoire de Clermont pour Le Nab, Bridget et Gui, toujours fannis avant cette ultime rencontre !

C’est donc Tbone66 qui remporte cette journée devant La fermière, Mlle Saint-Bris et Mr Rougerie qui fait la bonne affaire du week-end puisqu’il reprend 4 points au général sur l’homme-arraignée pris dans sa tôle du jour !

Le BRC remporte à nouveau le titre de cette 7ème journée devant La Basse Cour qui ne ferme pas la marche pour une fois, laissant ce déshonneur au CNRC malgré la performance d’un Tbone66 bien inspiré.

Au classement général, Mr Rougerie possède désormais 14 points d’avance sur Spiderman et 17 sur Fleury 2009. Un podium menacé par The marvellous Driver, à un point de la troisième marche, quand Rokocoko et Melle Saint-Bris en sont respectivement à 5 et 7 points !

A noter la belle remontée de Tbone66 à la 9ème place. Le BRC domine outrageusement les débats devant le CNRC et La Basse Cour dont le cours de points reste inexorablement encore trop bas.

 Les classements et palmarès du jeu de pronostics >>

 

La prochaine journée…

Les demies finale auront lieu les 28 et 29 avril, dans 3 semaines exactement.

v    Clermont recevra Leinster   (au Stade Chaban-Delmas de Bordeaux)

v    Ulster recevra Edimbourg   (à l’Aviva Stadium de Dublin)

 

En attendant, retour au TOP 14 dès la semaine prochaine avec une 23ème journée plus que décisive… vitale !  

En effet, Bayonne, qui reçoit Biarritz, est dans l’obligation de gagner car une défaite les condamnerait définitivement à la relégation, d’autant plus sûrement que Perpignan, Brive et Bordeaux ressortiraient vainqueurs respectivement de Toulouse, le Racing Métro et de Castres.

A l’inverse, si ces équipes énumérées venaient à perdre, une victoire de Bayonne pourrait les relancer. Quant au LOU, on voit mal comment il pourrait se sortir de la gueule du Stade Yves du Manoir de Montpellier. Leur billet pourla PRO D2 devrait se valider à cette occasion !

Concernant la bataille de la sixième place qualificative pour la phase finale, Paris a un déplacement périlleux à Clermont, quand le Racing Métro, lui, reçoit Brive à Colombes, lui donnant l’occasion de creuser l’écart avant le choc de la semaine suivante entre les deux clubs franciliens.

Le dernier match, entre Agen et Toulon, laisse un ultime espoir aux agenais d’une qualification pour les barrages, sous condition des défaites simultanées des équipes parisiennes.

A l’issue de cette journée, on pourrait y voir plus clair… ou pas !