... au bout des doigts !

HCUP, le match du week-end :   Clermont – Leinster    15 – 19

Indisciplinés, les clermontois se sont faits taper sur les doigts avec la règle de fer de monsieur Barnes, plus que pointilleux, je dirais un tantinet exigent, spécialement envers les jaunards.

Vous allez me dire tout de suite : « ça y est, son équipe a perdu, c’est la faute de l’arbitre ! ». Non, je n’irai pas jusque là. Mais si les irlandais ont gagné, ils peuvent aussi le remercier.

Certes, l’entame des clermontois a été fébrile et personne n’aurait crié au scandale si le Leinster avait marqué un essai à ce moment-là. Seulement voilà, à un quart d’heure de jeu, la défense clermontoise s’en sort bien avec 3 points seulement dans la musette avant de retourner la situation et prendre le match à son compte, égalisant par un Broke James concentré et appliqué. Oui, mais...

Premier tournant de la partie, après Malzieu, c’est au tour de Byrne de quitter ses coéquipiers, double coup dur pour les jaunards qui doivent réorganiser leur défense avec l’entrée de Buttin et King. Pourtant ce sont les visiteurs qui subissent et sont à la faute... tactique. Monsieur Barnes est gentil, il joue même les psys avec les fautifs qui s’expliquent sans prendre le moindre carton. il y a 6 à 3 pour Clermont jusqu’à cette pénalité carrément offerte à Sexton par Mr Barnes sur une obstruction peu évidente de Sivivatu alors que la chandelle de Nacewa avait déjà atterri dans les bras de Parra, marquant l’arrêt. Bref, 3 points donnés et 6 partout.

Les temps forts des dernières minutes auvergnates sont avortés par une succession de fautes de main des irlandais justement pénalisées, mais sans le moindre carton, toujours. 12 à 6 à la mi-temps, la seconde période s’annonce compliquée pour les jaunards face au vent fort qui souffle sur Chaban-Delmas. Car...

Deuxième tournant du match, une erreur d’inattention dès l’entame (encore !) qui se paye cash ! … Sur une faute au sol française, l’arbitre annonce l’avantage, les jaune et bleu s’arrêtent alors que Kearney s’enfonce comme dans du beurre dans la défense adverse désorganisée avant d’offrir l’essai à Healy. Sexton transforme. 13-12 pour les visiteurs. Commence alors une longue descente aux enfers pour les clermontois qui n’ont plus la main sur le ballon. Toute l’expérience des irlandais va faire douter ces jaunards courageux et candides, quand James opère une relance trop courte que Kearney exploite en claquant un drop facile et laissant les locaux à 4 points de la finale (12-16)

Et les fautes continuent, toujours à la limite, non sifflées, ou évidentes, sans carton. Mais contre le vent James parvient à en concrétiser une seule mais Sexton ne rate pas l'occasion d'en repasser une (15-19).

Il faudra attendre ces dernières minutes folles, alors que l’on croyait les clermontois résignés, pour croire au miracle. Une attaque pleine de rage et de détermination, Fofana qui se glisse dans l’en-but et exulte. On a rien vu mais on exulte avec lui. On l’a fait !!! … Mr Barnes, lui, demande la vidéo qui d’une évidence révèle un en-avant du jeune trois-quart international, la balle lui glissant au bout des doigts.

A que cela ne tienne ! ... Mr Barnes offre une pénalité de dernière chance aux jaunards. Tout le pack avant donne ce qu’il lui reste de force, d’abnégation, il va au sacrifice pour la cause. Mais les irlandais ne cèderont pas, quitte à provoquer une ultime faute. MrBarnes ne laisse même pas l’avantage alors que le ballon semble vivre dans les pieds de l’attaque vaillante clermontoise. Il siffle une nouvelle pénalité. Il faut repartir avec Parra au pied. La fatigue est là, les forces s’affaiblissent, les avants se posent, le ballon à leurs pieds, le temps de trouver un souffle et la faille. Seulement MrBarnes n’est pas d’accord. Il les pénalise à la plus grande joie des irlandais qui se font un plaisir de taper la pénalité loin dans la tribune derrière l’en-but.

Au bout de ses doigts, Mr Barnes siffle la fin du match scellant la défaite clermontoise comme une nouvelle leçon d’arbitrage à l’anglaise au bout de laquelle la victoire nous file encore entre les doigts.

La victoire des irlandais n’est pas pour autant volée, loin de là, le retour de O’Driscoll, la performance de Kearney, sans conteste l’homme du match, la précision de Sexton font du Leinster une des meilleures équipes d’Europe dont le titre qu’il détient, ne devrait pas lui échapper dans trois semaines à Twickenham.

 

Ulster – Edimbourg       22-19        

La finale sera 100% irlandaise puisque samedi, en fin d’après midi, d’autres irlandais, du nord cette fois, sont venus à bout d’une équipe écossaise en dessous des possibilités que le cours du jeu lui a offertes. A chaque fois qu’ils ont été en capacité de faire la différence, notamment en première mi-temps, à quinze contre quatorze pendant dix minutes, les écossais ont gâché leurs munitions par des en-avants de débutants répétés.

Les irlandais du nord, menant à la pause grâce à un essai tout en puissance de Wannenburg (13-9), corrigeront les écossais toujours aussi maladroits et portés à la faute en seconde période. 22-12 avant que dans l’ultime seconde du match les écossais recollent avec un essai égalisateur de Thompson.

Trop tard, la finale s’offre à l’Ulster qui rejoindra donc le Leinster, tenant du titre et grand favori !

Tous les résultats officiels du week-end >> 

 

Côté pronostics,

Samedi, Brennus empoche un high-score à 5 points, devant Tbone66 récompensé de 3 points seulement. Dimanche, la ferveur ambiante et unanime pour les clermontois a mis tout le monde dedans avec un zéro pointé.

Au final, dans ces demis, c’est donc Brennus qui remporte cette journée devant Tbone66 dont les performances permettent, pour la première fois, à leur équipe le CNRC de passer devant le BRC. Enfin la suprématie du leader est tombée.

Au classement général, Mr Rougerie, qui comme quelques uns, n’a marqué aucun point ce week-end, garde toutefois 13 points d’avance sur Spiderman et 15 sur Fleury 2009. Un podium menacé par The marvellous Driver, toujours à un point de la troisième marche, quand Rokocoko et Melle Saint-Bris, à égalité parfaite, en sont à 7 points ! … bientôt un quintet à 100% BRC ?

Le BRC poursuit sa domination indécente devant le CNRC et La Basse Cour qui restent impuissants avec 20 points d’écart de moyenne, un gouffre !

Les classements et palmarès du jeu de pronostics >>

 

La prochaine journée…

Retour au TOP 14, pour l’avant dernière, pour la dernière chance pour certains :

Vendredi soir

v  Montpellier – Biarritz  (C+ sp, 20h45) : Pour un quart à domicile, prendre des points pour le BO  !

Samedi

v   Toulon – Toulouse  (C+, 14h) : Assurer son rang !

v   Perpignan – LOU  (R+, 14h15) : Sauve qui peut, pour Perpignan !

v   Brive – Bordeaux  (R+, 14h15) : Un vrai huitième, défaite interdite pour Brive !

v   Bayonne – Agen  (R+, 14h15) : Victoire obligatoire pour Bayonne !

v   Castres – Clermont  (R+, 14h15) : Pour un quart à domicile, sans forcer pour l’ASM ! 

v   Racing Métro – Paris  (C+, 16h15) : un vrai huitième pour un barrage !