Toulon, TOP chef du TOP 14 !

TOP 14... 18ème journée,    Toulon – Montpellier    51 – 6

Une mi-temps aura suffi au leader pour faire son marché de points à Mayol et offrir aux montpelliérains des carottes précuites après les avoir bien cuisinés.

Epluchés, rincés, découpés, concassés, les hommes de Galtier sont passés à la casserole en moins de quarante minutes de préparation par des toulonnais appliqués et impliqués, suivant à la lettre la recette du jeu qui a fait leur réputation jusque-là, sous les commandes du grand chef qu’est Bernard Laporte.

Les héraultais ont subi la rage des ogres varois avides de revanche après leur humiliante défaite à Bordeaux.

Indisciplinés, dépassés, les montpelliérains se sont fait punir à coups de pied au cul par Wilkinson qui s’est chargé d’enquiller les points, presque sans faute, quand Van Niekerk puis Kennedy ont complété les sévices avec un essai chacun, de quoi rentrer au vestiaire pour les toulonnais avec plus de vingt points d’avance. (29-6)

La seconde période sera une confirmation de la première avec la même détermination et la même sanction pour des visiteurs incapables de franchir le rideau varois et de marquer surtout le moindre point quand les toulonnais empochent le bonus offensif avec trois nouveaux essais d’école de Lapeyre, Giteau puis du jeune Roux.

La preuve par du sang neuf, un état d’esprit retrouvé, celui de la gagne, les vampires de la Rade se sont régalés… et leur public avec !

L’affront de Bordeaux est lavé. Toulon garde la tête haute… très haute même au classement !

 

En bref…

De son côté, dans sa citadelle imprenable, Clermont a suivi l’exemple du leader qu’il ne lâche pas d’une semelle, toujours à 6 points derrière au classement. Les jaunards, sans surprise, ont atomisé Mont-de-Marsan avec pas moins de sept essais (56-3).

Ce n’est pas la même histoire pour Toulouse qui s’est fait surprendre à domicile face à Perpignan, opportuniste et appliqué dont les efforts ont été récompensés sans qu'il n'y ait à rien redire (18-19).

Heureusement pour le champion de France, désormais à 5 longueurs des clermontois, les Montpelliérains comme les castrais n’ont pas fait mieux à l’extérieur, les toulousains conservant leur avance de 5 points sur leurs poursuivants.

En effet, Castres a du concéder la défaite à Biarritz (15-9), arrachant le point de bonus sur la sirène ce qui n'empêche pas les basques de rester dans le peloton des prétendants à la sixième place.

Une sixième place que se partage toujours Grenoble et le Racing-Métro, vainqueurs sans bonus et à domicile respectivement d’Agen (27-13) et de Bayonne (15-10).

Derrière, les catalans se tiennent en embuscade à 3 points seulement grâce à leur belle victoire chez le champion, quand le Stade Français a rejoint les biarrots, à 5 points du sésame, en disposant en infériorité numérique et dans la confusion, après le carton rouge de Sergio Parisse, la belle équipe de Bordeaux (30-14), tombeuse du leader la semaine passée. Et comment !

Au fond du classement, c'est le statu quo puisque les trois protagonistes ont perdu sans le moindre bonus, Bordeaux accompagnant donc toujours Mont-de-Marsan en PRO-D2, à un point seulement derrière son principal concurrent, Agen.

La bataille est rude sur tous les fronts.

Ils sont deux dans la lutte au maintien, trois pour les deux premières places, quatre pour la quatrième, synonyme de barrage à domicile et enfin cinq pour la sixième, dernier ticket pour accéder à la phase finale.

Seuls Bayonne et Mont-de-Marsan semblent compter pour du beurre, leurs sorts étant pratiquement jetés. L’un n’ayant rien à espérer ou à craindre, l’autre ayant déjà un pied en PRO D2.

Mais sait-on jamais, de faux pas en vrais exploits, tout est possible en rugby !

Tous les résultats officiels du week-end >>

 

La semaine prochaine…

C’est le retour du tournoi des VI nations avec la lourde tâche pour les bleus de faire bonne figure à Twickenham et surtout faire oublier les deux cuisantes défaites à Rome puis dernièrement au Stade de France face aux gallois.

D’autant plus que les anglais sont les seuls désormais en lice pour un grand chelem. Je ne donne pas cher des plumes de nos coqs tricolores qui risquent de se faire piquer au vif par un XV de la Rose pour le moins épanoui par leur belle série depuis leur victoire face aux Blacks cet automne.

Au programme de cette troisième journée, samedi 23 février :

  • Italie – Pays de Galles à 15h30, récidiver la performance à domicile,
  • Angleterre – France à 18h, ça va faire Crunch sous la dent.

Dimanche, enfin :

  • Ecosse – Irlande à 15h, quand le Trèfle va au Chardon !

 

Dans le même week-end, le TOP 14 jouera les doublures sans ses internationaux. Encore une opportunité pour les petits de se faire un gros. Ils ne vont pas se gêner.

Au programme de cette 19ème journée, dès vendredi soir :

  • Castres – Toulon, à 20h50 : se faire le leader !

Puis samedi :

  • Grenoble – Clermont, à 15h : ne pas se laisser intimider !
  • Biarritz – Racing Métro, 15h : l’heure de vérité !
  • Agen – Mont de Marsan, 15h : passer la vitesse supérieure !
  • Toulouse – Bayonne, 15h : Reprendre les bases à zéro !
  • Montpellier – Bordeaux, 15h : ne pas tomber dans le piège !
  • Perpignan – Stade Français, 20h40 : creuser l'écart !