22, v'là les six !

TOP 14, 22ème journée...

            Bayonne – Toulon     33 – 28     Racing Métro – Perpignan    23 – 19
            Biarritz – Clermont  32 – 28       Grenoble    –  Montpellier     9 – 16
            Castres – Agen        20 – 9        Toulouse – Stade Français   43 – 16

A J moins 5, le clan des six protagonistes aux phases finales se dessine en conciliabules musclés.

La 22ème journée a réuni 10 équipes pour échanger leurs points de vue et leurs places au classement.

Le premier à parler a été notre leader, Toulon. Grande gueule d’habitude, Bayonne ne l’a même pas laissé s’exprimer et lui a cloué le bec dans un échange vigoureux de 80 minutes.

Clermont l’attendait au tournant en fin de soirée mais ses arguments n'ont pas suffit. Il ont bien fait vibrer le public basque et surtout réagir Yachvili qui, à lui tout seul, a fait taire la verve du jeu clermontois.

Le lendemain, Toulouse ne s’est pas privé pour embobiner le Stade Français à la réplique un peu courte et lui faire avaler sans broncher une victoire bonifiée qui, au bout du conte, ramène désormais les haut-garonnais à 6 points des auvergnats.

Mais là où les débats ont été les plus âpres et discutés, c’est à Colombes où Perpignan, très convaincant, a pris le Racing Métro en grippe et ne l’a pas lâché jusqu’à ce qu’il craque et en vienne aux points. Les catalans n’en prendront qu’un quand les franciliens ramasseront les quatre de la victoire, leur neuvième consécutive, dans un discours bien rodé depuis le début de l’année.

Pour répondre au Racing qui marche sur ses plates-bandes, Castres s’est contenté de faire la leçon à Agen qui est en est resté bouche bée.

Le dernier orateur de cette journée c’est Montpellier qui avec éloquence a articulé une brève victoire à Grenoble qui a balbutié son rugby à domicile s’étranglant à la huitième place, à 10 points de son contradicteur du jour.

A l’issue de la réunion, ils sont toujours 7 pour 6 fauteuils et plus que jamais 3 pour 2 places directes en demies.

Grenoble, le Stade Français et Biarritz, malgré la belle performance de ce dernier, observent les débats de loin, louchant sur une éventuelle septième place qualificative en H Cup, dans le cas où un club français remporterait le titre européen.

Les Racing – Castres et Montpellier – Perpignan de la dernière journée promettent d’être palpitants car on le sait, l’un des perdants de ces matchs pourraient perdre bien plus que la sixième place.

 

Hors-jeu…

Bordeaux, en atomisant Mont-de-Marsan (40-7), enterré un peu plus encore les agenais, les deux pieds empêtrés à la treizième place, à 9 points des  béglo-bordelais.

Et on ne voit pas comment ils pourraient éviter désormais la PRO D2 quand on connaît le calendrier qui les attend (deux déplacements à Clermont puis Toulon).

Tous les résultats officiels du week-end >>

 

La semaine prochaine…

J – 4, une semaine avant les quarts de finale européens. Certains se font beaux pour l'événement, d’autres jouent leur va-tout pour les phases finales.

Attention, en ce week-end pascal à ne pas se faire trop sonner les cloches !

Au programme de cette 23ème journée, dès vendredi 29 mars :

  • Biarritz – Grenoble, à 19h : opération septième place !

Puis samedi :

  • Stade Français – Toulon, à 15h : un œil dans le rétro,
  • Clermont – Agen, 18h30 : sans pitié !
  • Perpignan – Castres, 18h30 : une victoire qui vaut de l’or,
  • Bordeaux – Bayonne, 18h30 : le maintien définitif au bout,
  • Mont-de-Marsan – Montpellier, 18h30 : pas le moment de caler,
  • Racing Métro – Toulouse, 20h45 : Et de dix ?