Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
L E S B R E V E S D O V A L I E . C O M - l'Hebdo du Rugby par Antonio -
L E S B R E V E S D O V A L I E . C O M - l'Hebdo du Rugby par Antonio -
  • Revivez ici les grands moments du rugby à XV... avec les fameuses "Brèves d'Ovalie" d'Antonio ! Retrouvez ici tous les résultats du TOP 14 à la CHAMPIONS CUP... en passant par le Tournoi des VI Nations et la Coupe du monde, bien sûr !
  • Accueil du blog
  • Créer un blog avec CanalBlog
Publicité
Newsletter
42 abonnés
Le match de rugby arbitré par Dédé

Jeu 5-3-Double (LOGO-X)
                  C'est quoi ce jeu ?

TOP 7 - Le jeu de pronos du TOP 14 !
Le Café de la Page blanche

Bandeau le café de la page blanche v12

Visiteurs
Depuis la création 44 705
4 septembre 2013

Les brèves d'Ovalie - Edition n°92

Quand ça tourne au vinaigre...

TOP 14... 4ème journée,           en bref...

Paul Goze LNR

« Faites tourner ! »

Ah ! ... Elle énerve tout le monde avec sa consigne !

Oh, mais c'est qu'avec 3 matchs en 9 jours, la LNR s’inquiète pour les organismes de ses acteurs qu’elle produit et chérit dans sa série fétiche "TOP 14", saison 9.

C’est qu’il s’agit de soigner ses acteurs principaux qui font l'aura autant que l'audience de la série sur Canal+.

A voir des  promus ou autres petits budgets crever l’écran face à nos premiers rôles, Oyonnax contre Clermont ou encore Grenoble contre Toulon, la ligue nationale de rugby ne voudrait pas que son rugby-réalité ressemble à celui de sa chaîne concurrente de la ligue 1 où on a pu voir Ajaccio arrêter un PSG hollywoodien ou encore Reims manger le Lyon d'un Besson.

Mais la productrice du rugby français se gausse, elle a trouvé la parade.

Infliger un tournage des trois prochaines journées en moins de dix jours avec la consigne de préserver au maximum les joueurs en leur accordant pas plus de 160 minutes de temps de jeu, soit deux matchs.

Maligne la bougresse !

Et voilà que les petits coaches sortent leurs calculettes, comptent leurs effectifs, pèsent les rencontres, distribuent les rôles en fonction de la consigne et du calendrier concocté par nos rugbycrates. Les gros, eux, alignent, sans s'embarasser du choix qu'ils ont.

Résultat : il n’y a plus de matchs. Tout est écrit à l'avance.

Oui, cela s’appelle un scénario, monsieur !

Suis-je bête. Et quelle écriture !

Pour Brive comme pour Bayonne, c’était simple. Aller à Toulon ou à Clermont, c’était comme aller à l’abattoir ou se jeter dans un volcan. Alors tant qu’à faire, à la demande de la chaîne, autant qu’il y ait du spectacle et du cul, à défaut de combativité et de suspense, à Mayol comme au Michelin. Les brivistes et les basques ont joué en slip les figurants pendant 80 minutes.

62-12 pour le champion d’Europe, avec 8 essais. Ouaiiis !

55-0 pour le vice champion, avec 7 essais. Wha !

Il allait de soi que le Stade Français, devant recevoir son concurrent principal en tête du classement dimanche à Jean Bouin, irait en pyjama à Castres histoire d’être prêt à se coucher dans son lit, Pierre Antoine, pour ne pas trop se fatiguer.

38-10 pour les champions de France qui inscriront 6 essais. Hé bé !

Idem pour Grenoble qui, jouant sa vie dans cette nouvelle saison en recevant Bordeaux dimanche prochain, s’est rendu à Perpignan en chaussettes, histoire de ne pas trop faire de bruit quant aux talents du vainqueur du champion d’Europe pas plus tard que dimanche dernier.

36-13 pour les catalans qui, avec 5 essais inscrits, n’en demandaient pas tant. Hou !

Le Racing-Métro n’a pas été plus inspiré. Préservant ses cadres, gallois et irlandais notamment, pour recevoir Montpellier ce week-end, il a laissé Toulouse s’imposer chez lui, puisque ainsi était-il écrit.

30-6 pour les toulousains et 3 essais... Pas mal !

Seuls Oyonnax – Biarritz et Bordeaux – Montpellier semblaient faire l’objet d’une vraie querelle de rugby-réalité, deux matches aussi tendus qu’un Secret story sur TF1.

Seulement il n’y a pas eu de secret à Charles Mathon, toujours imprenable depuis deux ans, pas plus qu’à Bègles, les montpelliérains sont les plus forts.

24-22 pour les promus heureux d’abandonner la dernière place du classement.

39-36 pour les hommes de Galthier avec 3 essais partout.

Au final, tout est bien qui finit bien : toutes les stars de la production décrochent un bonus offensif.

Clermont, Toulon, Castres, Toulouse et Perpignan est clairement le quintet de choix de la LNR semble-t-il. C’est presque le classement actuel auquel il faut ajouter Montpellier et Paris devant les catalans.

"Euh, oui... les catalans... ben quoi, le président c'est monsieur Goze, non ?"

Biarritz et Bordeaux décrochent un bonus défensif, juste suffisant pour laisser Brive fermer la marche, un autre choix de notre production qui compte bien ajouter Oyonnax ou Grenoble aux places relégables.

Bien foutu, non ?

C'est vraiment n'importe quoi !

Je ne vais pas rentrer dans ce débat mais la LNR et la FFR sont en train de tuer ce championnat.

Tous les résultats officiels du week-end >>

 

Rappel ce week-end…

Samedi 7 septembre, il faudra se lever tôt pour se mettre à l’heure de l’hémisphère sud :

  • Nouvelle-Zélande – Argentine, 7h35 (différés 9h35, sport+, 20h20 c+ sport)
  • Australie – Afrique du Sud, 10h05 (différé 12h, c+ sport ?)

Quand dimanche 8 septembre, le TOP 14 enchaîne sa 5ème journée :

  • Montpellier – Toulouse, à 15h30 (c+ sport) : s'installer sur le podium
  • Oyonnax – Castres, 18h (r+) : ne pas faire mentir Charles
  • Racing Métro – Perpignan, 18h (r+) : démarrer la saison
  • Biarritz – Toulon, 18h (r+) : sauve (se) qui peut !
  • Brive – Bayonne, 18h (r+) : éviter le bourbier
  • Grenoble – Bordeaux, 18h (r+) : victoire précieuse 
  • Stade Français – Clermont, 21h (c+) : l'affiche.     

 

Publicité
Publicité
Commentaires
Publicité