Une H... de bonne guerre !

H CUP... 1ère journée,                  Toulon – Glasgow      51 – 28

Toulon glasgow 2013

Pendant que certains tentent toujours en vain d’enterrer la hache de guerre dans le conflit qui perdure entre les ligues franco-anglaises et l’ERC, d’autres n’ont eu guère de mal ce week-end à déterrer leurs haches pour faire de leurs adversaires du petit bois.

C’est le cas du champion d’Europe en titre qui en une mi-temps a découpé quatre essais de belle envergure, après avoir abattu un travail de sape dans les rucks, la mêlée et la défense inversée, leur spécialité.

Quel boulot et quel spectacle !

Une première période où les bûcherons Armitage, Masoe et Mermoz surtout, l’ancien catalan de tous les abattages, ont tout broyé sur leurs passages, peaufinant un travail abouti et empilant les stères de points les uns après les autres, sans que les gardes forestiers écossais n’aient pu lever le petit doigt.

Des fois c’est pas plus mal, ça évite les blessures à la main comme pour Wilkinson à la demi-heure de jeu. C’est que ça coupe la hache !

Oui mais voilà, le petit défaut du bûcheron, c’est qu’à la pause ben… il se repose !

Surtout quand à la maison il y a du bois pour tout l’hiver. Un bonus offensif à la clé et zéro point pour l’adversaire. Qu’espérer de mieux ?

Ben rien, juste se faire peur et montrer l’envers du décor. Une défense laxiste, un engagement limité et des erreurs impardonnables pour des entrants comme Michalak, à côté de la plaque et des plaquages.

Car pour ces varois suffisants c’était sans compter l’esprit guerrier des Warriors qui ne se sont pas laissé prier pour prendre les brèches qu’on leur offrait.

Pas moins de quatre essais, comme en première période, mais pour le compte des écossais cette fois devant une défense varoise d’un beurre à température ambiante qui ne demandait qu’à se faire découper à son tour.

Seul le trois-quart centre Giteau, exemplaire et toujours concerné, a su remettre les siens sur la bonne voie, par deux fois, leur rappelant qu’ils étaient à la maison et qu’il y avait encore du bois à rentrer s’ils voulaient passer l’hiver au chaud à la première place et qu’il ne pourrait pas toujours le faire tout seul.

Un point de bonus offensif offert bêtement à des écossais, ce qui, même si sans danger pour jouer les premiers rôles dans la poule 2, risque de ne pas plaire à Bernard Laporte qui pourrait dès cette semaine flamber une ou deux bûches pour bien faire comprendre à ses hommes de quel bois il se chauffe.

Parce que dès la semaine prochaine, il s’agit de ne pas se laisser distancer par les anglais d’Exeter, vainqueur de Cardiff avec bonus et quasi le même scénario à deux visages que les toulonnais (44-29), et d’aller gagner si possible au Pays de Galles.

Je ne miserais pas un Half Penny dessus, moi !

  

En bref…

Dans la poule 1, samedi après midi, Castres n’a pas tremblé face au dauphin de la Permiership, Northampton (19-13), une vieille connaissance de la compétition que les champions de France retrouvent pour la troisième fois consécutive.

De bon augure pour les tarnais qui devront aller défier le Leinster sur ses terres, les irlandais ayant eu raison des Ospreys chez eux à Swansea (19-9). Même sans Sexton, le Leinster n’est pas mort !

Dans la poule 3, vendredi soir, Toulouse n’a eu aucun mal à se défaire des Zèbre italiens (38-5), dont les zébrures jaune et bleu n’ont pas trompé longtemps les rouge et noir bien conscients qu’ils n’avaient pas affaire à l’ogre auvergnat mais bien au petit poucet de la poule, empochant un bonus offensif logique qui les place seuls en tête… provisoirement.

Car la semaine prochaine ce sera une autre histoire en Angleterre face aux Saracens, leader de la PremierShip et vainqueur dans le même temps vendredi de Connacht, chez les irlandais (23-17).

Dans la poule 4, dimanche soir, le Racing Métro a croqué Clermont (13-9) grâce à un essai opportuniste d’Andreu sur une récupération de balle à 80 mètres. Pourtant la domination territoriale était bien clermontoise sous l'influence retrouvée d'un Sivivatu en feu, mais la meilleure défense était bien francilienne.

Une poule qui s’annonce serrée d’autant que les auvergnats auront fort affaire, dimanche en huit, face aux Harlequins  qui ont concédé une défaite chez eux face aux Scarlets (26-33) et qui n’auront pas d’autre choix que de faire un résultat au stade Marcel Michelin. Quant aux Racingmen, le déplacement au Pays de Galles s’annonce très compliqué.

Dans la poule 5, samedi en début d’après midi, Montpellier a pris bien trop de temps pour venir à bout de Trévise chez lui (27-10), se privant d’un bonus offensif qui lui tendait les bras depuis le début. Un point laissé en route qui pourrait bien faire défaut en bout de course aux quarts de finale.

Il s’agira dès le prochain tour à domicile de priver l’Ulster du moindre point car les nord-irlandais ont battu vendredi les tigres du Leicester (22-16), dans un duel de buteurs Jackson-Flood qui a viré à l’avantage de l’ouvreur local.

Enfin, dans la poule 6, samedi soir Perpignan a du s’incliner à Gloucester (22-27) malgré un démarrage en trombe (essai au bout d’une minute), avoir mené à la mi-temps (13-9) et collé au score tout le long de la deuxième après que les anglais se soient réveillés par deux fois, reprenant le match à leur compte. Un point de bonus défensif bien maigre au vu de la physionomie du match.

Les catalans devront prendre leur prochain adversaire très au sérieux car Edimbourg a fait taire le Munster (29-23) qui n’est plus, il faut l’admettre, le monstre qu’il était. Victoire obligatoire à Aimé Giral !

Tous les résultats officiels du week-end >>

 

Amlin Challenge Cup... tous les résultats sur le le site officiel de l’ERC !

 

La semaine prochaine…

La deuxième journée de H Cup s’annonce déjà cruciale car quasi-éliminatoire pour celui qui engrangerait une deuxième défaite consécutive. A l’inverse, une deuxième victoire serait de bon augure pour la suite, presque qu’un pied en quart de finales.

Mais quel programme pour ce deuxième round ! … Que du lourd, ça va cogner dur !

Dès vendredi soir, 18 octobre :

  • Saracens – Toulouse, 20h45 (c+ sport) : de la crème anglaise.

Puis samedi 19 octobre :

  • Cardiff Blues – Toulon, 14h35 (c+) : leur laisser le blues,
  • Leinster – Castres, 16h40 (sport+) : pour une balade irlandaise,
  • Montpellier – Ulster, 16h40 (fr2) : prise de tête en perspective,
  • Scarlets – Racing Métro, 19h (sport+) : mission périlleuse,

Dimanche 13 octobre, enfin :

  • Perpignan – Edimbourg, 13h45 (sport+) : pas le droit à l’erreur,
  • Clermont – Harlequins, 16h (fr2) : au pied du mur.

Tous les matchs sur le site officiel de l'ERC >>

 

En ce qui concerne la petite compétition, l'Amlin Challenge Cup, qui concerne les 7 autres club du TOP 14, je vous invite à consulter le site officiel de l’ERC qui vous en détaillera le programme.