On dirait le Sud !

TEST MATCH,                                       Australie – France         50 – 23

Australie France 2014 (1)

C’est un endroit que l’on appelle Brisbane
En Australie,
V’là notre quinze étendu que l’on terrasse
Puis c’est fini.

On dirait le Sud
Le temps d’une leçon
Et comme d’hab’ maint’nant
Qui s’termine en raclée
Et toujours en été.

Il y a plein de bleus qui se roulent sur la pelouse
Vraiment pour rien
Car les locaux se baladent sans qu’un ne bouge
Ils marquent bien

On dirait le Sud
Le temps d’une leçon
Et comme d’hab’ maint’nant
Qui s’termine en raclée
Et toujours en été.

Un jour ou l'autre faudra aller en Angleterre
On le sait bien
On n'aime pas ça, mais là on n’sait plus quoi faire
On dit, c'est PSA

Tant pis pour le Sud
C'était pour notre bien
On aurait pu vivre
Une meilleure tournée
Et toujours en été.

Vous l’avez compris, je préfère chanter quand d’autres déchantent, ça m’apaise quand l’autre me pèse.

Un grand n’importe quoi, cette sélection, de mauvais choix, des gars pas en condition, des choix par défaut, nous dit-on, n’importe quoi !

Y a t-il un pilote dans la sélection ?

Pauvre Bour(d)his, pauvre Bonneval, pris dans la tourmente de ce XV de France, pris dans la tornade des Wallabies, tranquilles, trop faciles, pour sept essais, une correction, une de plus, en cette période pré-estivale.

Rien n’y aura fait, ou presque, les tentatives de Huget et de Fofana aux rares temps forts tricolores, le drop prometteur de Michalak en début, et les deux essais, pour l’honneur, de Parra et de pénalité en toute fin alors que le match était plié. Pas de quoi nous rassurer.

Tu nous fatigues PSA, je ne sais pas où tu vas, mais vas-y tout seul !

Ca a beau être ta tournée, mais moi je ne bois pas tes arguments, c’est du petit « laid » comme la prestation de notre XV de France que tu tiens en otage depuis trois ans maintenant.

Je sais, ce billet... on dirait un scud !

 

Les autres test-matches

Nouvelle Zélande – Angleterre        20 – 15     

Ta gueule, Owens !

On connaissait la défense inversée qui consiste à anéantir les tentatives de jeu adversaires, mais là Nigel Owens vient de nous confirmer la technique de l’arbitrage inversé qui consiste à anéantir toute action de jeu afin de ramener la caméra sur sa petite personne.

Parce qu’il est petit monsieur Owens !

Je vous entends déjà me rappeler mon aigreur suite à cette défaite mal digérée des clermontois à Twickenham. Il n’empêche que l’arbitrage de cet homme est très arbitraire, ne répondant qu’à sa subjectivité je veux dire.

Et les anglais en ont fait les frais à deux reprises flagrantes où, alors que les trois-quarts britanniques du nord étaient sur le point de passer la défense néo-zélandaise, notamment sous le génie de Mike Brown, les Blacks ont commis des fautes d’anti-jeu énormes non sanctionnées.

Une fois cela dit, on comprend mieux la défaite du XV de la Rose qui a plus que rivalisé face au champion du monde, avec un Freddie Burns impeccable auquel Crudden a du répondre avec la même efficacité.

Jusqu’à cette fin de match où les All Blacks décident d’appuyer là où ça fait mal, jouant une pénalité à la main, alors qu’il y a égalité parfaite (15-15). Cinq minutes pour trouver la faille sur l’aile et inscrire le seul essai du match par Conrad Smith.

Dur pour les anglais qui méritaient une meilleure issue sur ce match maîtrisé face à des Blacks trop peu inspirés.

Mais monsieur Owens, à mes yeux, ne s’en sort pas plus grandi !

 

Fidji – Italie                    25 – 14  

Argentine – Irlande        17 –  29

Etats-Unis – Ecosse        6 –  24

 

La semaine prochaine…

Un second affrontement jour pour jour, heure pour heure, mais dans un stade différent et on espère une autre configuration et un résultat moins catastrophique.

Qui veut encore y croire ?

Allez, Philippe, je vais te souffler le XV de départ sinon tu ne vas pas t'en sortir :

Domingo-Mach-Slimani-Flanquart-Maestri-Dusautoir (c)-Chouly-Picamoles-Parra-Talès-Medard-Fofana-Bastaraud-Huget-Dulin

Remplaçants : Guirado-Debaty-Vahaahamina-Le Roux-Ouedrago-Michalak-Lamerat-Mas

 

A suivre samedi 14 juin (C+) :

  • Samoa – Italie, 3h
  • Nouvelle Zélande – Angleterre, 9h35
  • Australie – France, 12h
  • Afrique du Sud – Pays de Galles, 17h
  • Canada – Ecosse, 20h
  • Argentine – Irlande, 20h40