A leurre... de vérité !

TEST-MATCH... (3)                         France – Argentine         13 – 18

France argentine 2014

Un bon gros coup de pied au cul… !

Voilà ce qu’ont offert les Pumas à nos Coqs, samedi soir, au Stade de France !

Au culot, quatre coups de pied monumentaux, quatre drops inattendus, improbables, venus d’ailleurs et qui ont mis nos Bleus sur le cul et le reculoir pendant toute la première période.

Une mi-temps à avancer en reculant sous la pression et l’agressivité constante des Pumas, toutes griffes dehors, volant dans les plumes de nos Coqs au jeu déjà empaillé depuis trois ans que Saint-André l’a mis en trophée dans sa besace.

Sanchez puis Hernandez, énorme ce dernier, et pas qu’au pied, ont cloué le bec de nos gallinacés pour mener la danse sur le fumier de la misère du jeu français.

Dès les premières minutes, Hernandez nous régalait d’une chistéra pour un essai en coin, justement refusé pour un pied en touche, de Imhoff. Mais que l’action était belle !

A l’image de toute cette première partie, les argentins ont fait la démonstration à PSA de tout ce qu’il manque aujourd’hui au jeu tricolore :

De l’agressivité, des automatismes, du flair et des jambes !

A l’heure de vérité, nous ont rabâché les médias toute la semaine, où ce troisième test devait nous permettre de savoir si la tournée d’automne de nos Bleus était réussie, c’est la vérité d’un leurre qui éclate aujourd’hui et détone après deux belles victoires.

On a peur de jouer !

Tel est le constat effroyable que je fais sur ce match où notre charnière n’a pas su faire autrement que de rendre tous les ballons au pied, quand en face, à l’envi, au culot, on tentait tout, alternant le pied et les croisées. Un véritable festival pour les yeux pour qui aime le rugby offensif.

Il faudra attendre la seconde période et l’entrée de Kockott pour que le jeu soit un peu plus dynamique et, sous l’usure des jambes adverses, de lancer nos trois-quarts, Bastaraud entrant et enfonçant comme à son habitude, jusqu’à cet essai en mouvements de Fofana à l’heure de jeu. Une lueur au fond du tunnel...

Mais il était déjà trop tard, le mal était fait. Et il est bien français !

On aurait pu gagner sur la sirène. Mais cela aurait-il masqué l’évidence ?

On ne sait pas quoi faire du ballon. On recule sous la pression et on s'en débarrasse. On ne compte que sur notre conquête, en mêlée et en touche, pour obtenir des pénalités ou encore avancer en mauls ou pick and go, usant toutes nos forces à ces attaques vaines. Car cette fois les argentins ont été plus malins, à la limite de l'agacement, de toute provocation, et ont déjoué la mêlée et même contré quelques touches.

Alors quoi ? … Que reste-t-il à nos Bleus pour espérer quelque chose dans le tournoi des VI nations d’abord, puis en coupe du monde ?

Parce que nos voisins avancent, eux …et pas qu’un peu !

 

Les autres test-matchs

Ils ont réussi sans conteste leur tournée : les écossais et les irlandais !

Dans des matchs pleins, ils ont rivalisé durant ces trois semaines avec les plus grands pour finir en beauté ou au panache, de quoi se rassurer avant les prochaines échéance.

Mention spéciale pour l’Irlande qui dans un sans faute, décroche une troisième place méritée au classement IRB, devant l’Australie.

Si les anglais peuvent être déçus de leurs deux défaites passées, ils ont démontré que leur niveau était bien au dessus des autres européens et qu’ils sont bien les favoris avec les irlandais au prochain tournoi.

Quant aux italiens et aux gallois, ils ont montré de belles choses en accrochant respectivement des sud-africains et des néo-zélandais avant de craquer logiquement face à bien plus fort qu’eux.

Le tournoi s’annonce très compliqué pour la France, en Angleterre comme en Irlande mais aussi face à l'Ecosse, premier rendez-vous des Bleus au Stade de France !

  • Italie – Afrique du Sud                        6-22
  • Ecosse – Tonga                                     37-12
  • Irlande – Australie                              26-23
  • Pays de Galles Nouvelle Zélande      16-34
  • Angleterre – Samoa                            28-9
  • Roumanie – Canada                           18-9
  • Fidji – Etats-Unis                                 20-14
  • Georgie - Japon                                  35-24

 

La semaine prochaine…

Une journée de TOP 14 vient s’intercaler entre la tournée d’automne et la deuxième quinzaine de Champions Cup.

Le temps de faire souffler les internationaux trop usés et de remettre dans le grand bain tout un effectif en vacances.

Une douzième journée qui s’annonce préparatoire pour les cadors européens qui risquent de ménager de nombreux cadres, au détriment de l’affiche alléchante qui nous attend entre le leader et son dauphin.

Pour les autres, engagés en Challenge Cup, il s’agit de prendre des points coûte que coûte !

Les matchs débuteront samedi 29 novembre avec le choc du week-end :

  • Toulon – Clermont, 14h45 (c+) : En attendant les beaux jours,
  • Castres – Racing Métro, 18h30 (r+) : Déjà l’urgence,
  • La Rochelle – Bayonne, 18h30 (r+) : Maintenir le cap de bonne espérance,
  • Lyon – Montpellier, 18h30 (r+) : Eviter le piège,
  • Oyonnax – Bordeaux, 18h30 (r+) : Sortir de la zone rouge,
  • Toulouse – Grenoble, 20h45 (c+ sport) : Pour une place au soleil.

Puis dimanche 30 novembre :

  • Stade Français – Brive, 12h30 (c+ sport) : Rester sur le podium !