Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
L E S B R E V E S D O V A L I E . C O M - l'Hebdo du Rugby par Antonio -
L E S B R E V E S D O V A L I E . C O M - l'Hebdo du Rugby par Antonio -
  • Revivez ici les grands moments du rugby à XV... avec les fameuses "Brèves d'Ovalie" d'Antonio ! Retrouvez ici tous les résultats du TOP 14 à la CHAMPIONS CUP... en passant par le Tournoi des VI Nations et la Coupe du monde, bien sûr !
  • Accueil du blog
  • Créer un blog avec CanalBlog
Publicité
Newsletter
42 abonnés
Le match de rugby arbitré par Dédé

Jeu 5-3-Double (LOGO-X)
                  C'est quoi ce jeu ?

TOP 7 - Le jeu de pronos du TOP 14 !
Le Café de la Page blanche

Bandeau le café de la page blanche v12

Visiteurs
Depuis la création 44 705
20 septembre 2015

Les brèves d'Ovalie - Edition n°186

En rouge... et noir !

Mondial 2015... 1er tour,                  France – Italie     32 – 10

France Italie 2015

Et c’est le Rouge qui gagne encore !

Décidément, à Twickenham, il faisait bon jouer cette couleur.

Après les anglais, la veille en ouverture de cette coupe du monde (lire ci-après), c’est au tour des français d’empocher la mise en tunique rouge sur le tapis vert londonien.

Mais derrière le rouge gagnant de nos Bleus a surgi aussi un gros point noir.

A la 55ème minute, Yoann Huget s’effondre sur un appui du genou droit. Les ligaments sont rompus, toute l’équipe de France avec lui est abattue.

Sa Coupe du monde est terminée !

Un malheur qui fait le bonheur d’un nouvel appelé, Grosso, un ailier de métier, puncheur et marqueur d’essais nous rassure le sélectionneur.

Car on a besoin d'être rassurés ! Des essais de véritables ailiers cette année, on les compte sur les doigts d’une main : un de "feu" Huget et deux de Nakaitaci.

Justement, dès la 10ème minute de jeu, l’ailier clermontois a été à deux doigts d’inscrire son troisième et de lancer l’équipe de France sur une belle dynamique offensive.

Oui mais voilà, Noa a curieusement relâché sa balle dans l’en-but alors que personne ne l’avait vu, pas même l’arbitre.

Seulement le réalisateur anglais, cinquième arbitre non officiel, s’est régalé à rappeler monsieur Joubert à l’ordre sur l’écran du stade… L’essai est alors refusé dans un deuxième temps après visionnage vidéo.
Drôle de pratique !

Dommage ! Car de telles actions sont plutôt rares chez nos Bleus et il faudra attendre la seconde période pour voir une nouvelle chevauchée de l’artiste fidjien, le temps que Michalak assure au pied un matelas de points confortable en première période (15-3) avant de penser lâcher les chevaux de l’attaque française.

Une action d’envergure donc, dès la reprise…

Avec ce débordement de classe de Nakaitaci qui remet à l’intérieur pour Guirado, le talonneur entrainant alors toute la défense avec lui, échouant à quelques centimètres de l’en-but avant que la balle ne revienne dans les mains de Fred Michalak qui, d’un coup de pied génial, lance Rabah Slimani, pilier droit de formation, jusqu'à l'en-but pour un véritable essai de trois-quarts centre ! ... Comme si on en manquait.

Le match semble plié tellement l’opposition italienne est faible et le XV de France supérieur dans la conquête et dans la percussion avec encore un incroyable Picamoles, aux raffuts dévastateurs.

Et pourtant, nos ailiers comme nos trois-quarts ne marqueront pas les essais d’un bonus offensif qui leur tendait les bras. Pire, c'est un ailier Azzurri qui réduira la marque par un essai en coin quand nos trois-quarts s’emmêleront les pattes dans leur finition, trop d’en-avants venant gâcher leurs munitions.

Ce sera donc une nouvelle fois un avant qui trouvera la voie du but, un pilier droit qui en remplace un autre et qui inscrit le deuxième essai au pied des poteaux.

Avec Nicolas Mas, on peut exulter sans pour autant chanter, en rouge et noir, cette victoire cruciale du XV de France entachée par la perte d’un de ses cadres et le jeu minimaliste qu’il a produit.

Car le plus dur est fait et c’est bien là l’essentiel. Un quart de finale pointe déjà le bout de son nez, sans être désobligeant vis à vis des roumains et des canadiens, prochains adversaires des français.

Reste à savoir si ces Bleus-là, sous leurs tuniques rouges endeuillées, peuvent prendre la première place de la poule aux irlandais, lors du dernier match le 11 octobre... exilant leur peur, surmontant ces montagnes de douleur pour afficher un vrai cœur en échange d’une trêve de douceur…

un quart de finale qui ne soit pas contre les All Blacks, quoi !

 

En bref…

Le décor est planté !

Angleterre – Fidji  (A)     35-11

Un ballon au centre, beaucoup d’émotions, de la fébrilité, un joli spectacle et une chaussée de géants comme Mike Brown et les frères Vunipola, immenses vendredi soir à Twickenham après un show exceptionnel (encore, il faut le souligner, les anglais savent faire) en guise de cérémonie d’ouverture.

Comme le spectacle d'avant match donc, la forteresse du XV de la Rose s’est emplie d’émotions, durant son hymne d’abord, retentissant, puis tout le long de la rencontre, entonnant des « Swing low, swing chariot » qui ont fait écho sur la pelouse où la peur de décevoir semblait régner chez les joueurs pendant plus d’une heure.

Plus d’une heure où les Talebula et autre Nadolo ont fait pression sur la défense anglaise, peu respectueux du statut de leur hôte, comme une réponse à un public pas plus respectueux du rite fidjien d’avant match, le haka ayant été totalement couvert par les chants anglais.

Il aura manqué une réussite au pied du buteur fidjien pour créer la sensation et coller au score ce XV de sa Majesté qui aura tremblé jusqu'aux entrées simultanées des frères Vunipola, tonitruantes, terrassant une bonne fois pour toutes les espoirs des visiteurs océaniens.

Mais cette première victoire anglaise est à mettre à l'actif de la grande classe d’un Mike Brown époustouflant, auteur de deux essais et qui amènera le quatrième, synonyme de bonus offensif (sur le gong, accordé au millimètre près à Vunipola, tout un symbole).

Ouf ! … les anglais s’en sortent bien, très bien même, dans cette poule de la mort où les Fidjiens feront office sans aucun doute d’arbitres pour la qualification en quart de finales. Les Australiens et les Gallois sont avertis. 

 

Tonga – Géorgie  (C)     10-17

Première surprise ce samedi avec la victoire des Lélos sur les Ikale Tahi.

Les coéquipiers de Gorgodze, auteur du premier essai, ont dominé en conquête et dans le combat des Tongiens peu inspirés et maladroits devant la défense géorgienne intraitable.

De quoi rebattre les cartes dans cette poule pour la deuxième place promise aux argentins qui auront à se déployer pour la décrocher.

 

Irlande – Canada  (D)     50-7

Des Canucks caduques !

Le XV du Trèfle n'a trouvé presque aucune résistance chez les coéquipiers de Cudmore, transparents, dans un non match où les Canadiens se sont fait pulvérisés par des Irlandais faciles qui ont inscrit pas moins de 7 essais.

Autant dire que c'est une voie royale qui s'annonce pour le duo franco-irandais jusqu'aux quarts de finale.

 

Afrique du Sud – Japon  (B)     32-34

C'est "la" sensation de ce début de Coupe du monde !

Ces Japonais sont étonnants. Tout comme leur coach néo-zélandais, Eddie Jones, qui les prépare pour la réception de la prochaine Coupe du monde en 2019.

Quelle humilité face à des Springboks qui les ont sans doute pris de haut et sont sortis petit à petit de leur match. Les Nippons, eux, n'ont jamais lâchés. Mieux, ils ont joué comme des All Blacks, un jeu au large impressionnant, jusqu'au culot de cette dernère action.

32-29. Les Sud-africains ont le bonus offensif. Jérôme Garcès accorde justement une succession de pénalités aux Japonais qui pilonnent et mettent à mal la défense des Springboks. Les japonais la jouent à la main, en supériorité numérique, au risque de perdre le match.

Et c'est beau à voir, une leçon de rugby aux yeux du monde ... Et c'est jouissif à les voir marquer au nez et à la barbe des stars sud-africaines médusées. On en redemande !

 

Samoa – Etats-Unis  (B)     25-16

Logique !

Les Manu Samoa ont tenu tête aux américains, vaillants, mais limités techniquement (surtout au pied), même s'ils sont parvenus à marquer deux fois comme leurs adversaires.

Avec les Ecossais et les Japonnais, les Samoans pourraient bien sortir les Sud-africains de la compétion.

 

Pays de Galles – Uruguay  (A)     54-9

Faiblards les Diables rouges !

Face au petit poucet de la compétition, le XV du Poireau a mis le temps avant d'enclencher la machine à essais, sans vraiment convaincre. Les Uruguayens ont fait ce qu'ils ont pu pour n'encaisser que 8 essais.

Les Gallois n'auront qu'une semaine pour profiter de leur première place, plus que temporaire.

 

Nouvelle-Zélande – Argentine  (C)     26-16

Et Sonny B. Williams...

Mon dieu que ça a été laborieux pour les champions du monde en titre !

Les Pumas ont donné du fil à retordre aux nouvelles stars du TOP 14, Coran Smith (Pau), Nonu (Toulon) et Dan Carter (Racing), ces deux dernières n'étant que l'ombre d'elles-même. Pas une bonne nouvelle pour la paire médiatique Boudjellal-Lorenzetti.

Une première période somptueuse des coéquipiers de Hernandez qui ont marqué le premier essai par Petti et ont mené au score jusqu'à l'heure de jeu (16-12).

Et puis est entré Sonny B., en place de Nonu, et les All Blacks sont redevenus des All Blacks étouffant physiquement les Argentins qui encaissent deux essais par Smith et Cane, ne parvenant pas à décrocher ce point de bonus défensif qui aurait été pourtant mérité.

Une belle performance néanmoins pour les Pumas, pas de bon augure pour leur adversaire en quart de finale !

 

Tous les résultats officiels du week-end >>

 

La semaine prochaine…

Le premier tour de la Coupe du monde se poursuit avec 3 rencontres dès mercredi.

Les Bleus sont bien partis et devraient décrocher sans problème un bonus offensif face à des Roumains réputés plus faibles que leurs voisins italiens. 

 

Voici le programme de cette journée du 23 septembre :

  • Ecosse – Japon (B), à 15h30 (C+ sport) : Une grosse épine pour le XV du Chardon,
  • Australie – Fidji (A),  à 17h45 (C+ sport) : Feu d'artifice océanien.
  • France – Roumanie (D), à 21h (TF1) : Jour d'automne pour les feuilles de Chênes.

 

Le programme du week-end vous sera communiqué dans la mini-brève qui sortira jeudi 24 septembre.

Publicité
Publicité
Commentaires
J
Quel que soit le résultat de la poule D, le quart de finale s'annonce difficile au regard de la prestation des argentins. <br /> <br /> Espérons une hausse du niveau des français et surtout une application dans la finalisation des phases offensives !
Répondre
Publicité