Ces Bleus qu'ont des tests...

TEST MATCH... Tournée d'été (1)             Afrique du Sud – France            37 – 14

Picamoles, impuissant face à la tenaille sud-af!

Liquidation totale !

La tournée d’été, c’est un peu les soldes du rugby français qui présente sa fin de collection pour des sélections de marque au rabais avec un niveau de jeu taillé souvent trop grand. Mais peu importe…

Une promo sur les Springboks,
ça ne se manque pas !

Sauf le match, bien sûr. Car il ne devait rien rester sur le pré, à Pretoria, ce samedi après-midi. Tout devait disparaître !

Le jeu fluide et les automatismes mis en place par Novès et son staff lors du dernier tournoi, la défense, la conquête, la discipline. Tout !

Et tout est parti en moins d’une demi-heure !

Les Bleus se sont jeté sur les tuniques sud-africaines sans regarder la qualité de chaque ballon qu’ils touchaient. Peu fringants, ils ont brillé par leur indiscipline, les plaquages manqués, les impacts subis, les fautes de main à répétition, le manque d’inspiration et de réussite au pied.

Une seule action à la 25ème minute nous a tenu en haleine (de qualité) sur quelques temps de jeu, à deux mètres de l’en-but sud-africain. Mais Plisson gâchait cette seule occasion d’essai par une passe au pied hasardeuse qui n’aboutira nulle part.

Puis les petits gars naïfs de Guy Novès sont passés à la caisse, les bras chargés de pénalités de la marque Jantjies et d’un essai signé Kriel.

« Ça vous fera 13 zéro, s’il vous plaît ! »

Une affaire, quand on voit la possession des locaux sur la première période. Il faudra une action lumineuse de Huget et un rebond favorable pour que Chavancy remette les siens dans la partie, juste avant la pause. La mi-temps se soldait par un 16-7 heureux, après une nouvelle réalisation de l’ouvreur springbok Jantjies, excellent distributeur des actions sud-africaines.

En seconde période, on a cru que les Bleus allaient enfin ouvrir les yeux et leur jeu quand, sept minutes après le retour des vestiaires, Serin remplaçait Machenaud et allait remettre nos Bleus sur la voie de la révolte.

Les trois-quarts français, bien servis et bien en jambes, accéléraient enfin et offraient, dix minutes plus tard, l’occasion au demi-de-mêlée bordelais de tromper la défense adverse sur sa ligne, feintant une passe pour marquer tout seul. Fabuleuse roublardise ! La transformation de Plisson mettait alors le XV de France à deux points des Springboks (16-14).

C’était sûr, ça allait être une bonne affaire cette sélection en promo !

Sauf qu’à l’heure de jouer pour passer devant, le jeu français allait se déchirer sur un mauvais geste, une mauvaise idée de Dulin qui, pris par surprise sur un coup de pied rasant de Jantjies jusque dans l’en-but tricolore, sortait volontairement le ballon de la main, empêchant Skosan d’inscrire le deuxième essai local, imparable.

L’arbitre accordait logiquement un essai de pénalité avec la double peine du carton jaune qui déstabilisera l’équipe de France sur la touche suivante dans son camp. Le demi de mêlée, Cronje, en fond de touche surprenant tout le monde pour aller marquer tout seul sans opposition et alourdir la note du XV de France (28-14).

La fin de match ne sera qu’humiliation d’un côté, impuissance de l’autre, Serfontein ajoutant un quatrième essai dans ce qui aurait dû être un match serré et qui est devenu un festival inespéré. Parce que cette équipe des Springboks était, certes, séduisante, mais en rien insurmontable ou impressionnante. Seulement côté tricolore...

il n’y avait plus rien en stock dans tous les rayons de jeu !

Les Bleus ont montré des lacunes physiques et mentales pour revenir quand ils le pouvaient en seconde période. Mais comment s’en étonner, après une saison aussi harassante et une finale intense, il y a à peine six jours, qui privait le XV de France des finalistes avec des joueurs cadres qui ont fait cruellement défaut comme Guirado, Iturria ou Lopez.

Cette tournée d’été est chaque saison une mascarade, à moins qu’elle ne soit le prétexte de faire le ménage dans ce groupe France... pour une liquidation définitive de certains joueurs (Maestri, Atonio, Machenaud...), voire peut-être même du sélectionneur et de son staff.

  

Les résultats des autres matches ce week-end

  • Australie – Fidji                     37-14
  • Japon – Roumanie                  33-21
  • Italie – Écosse                       13-34
  • Argentine – Angleterre           34-38     (un match épique paraît-il)
  • Etats-Unis – Irlande               19-55
  • Canada – Géorgie                   0-13

La tournée des Lions britanniques et irlandais

  • Auckland Blues – Lions     22-16   (mercredi)
  • Crusaders – Lions                3-12   (samedi)

à venir 3 chocs contre les Highlanders (mardi 13/6), les Maoris Néo-Zélandais (samedi 17/6) et les Chiefs (mardi 20/6)

avant les 3 tests-matches contre les All-Black, les samedis 24/6, 1/7 et 8/7.

 

Coupe du monde des U20 … Poule C

Jeudi 8 juin :        France – Géorgie                          54 – 0

                           Argentine – Afrique du Sud         14 – 72

Tous les résultats >>

Une demie heureuse !

Les Bleuets ont livré le match attendu face à une modeste équipe géorgienne. Ils n’ont laissé aucune chance, pas plus que de point, aux hôtes de cette coupe du monde, écrasés 8 essais à rien, par Couilloud (3), Boniface (6), Mauvaka (12), Jalibert (37), Decron (49), Tolofua (53) et Roumat (65).

Les Bleuets restent invaincus mais deuxièmes, un point derrière les Sud-Afs qui ont atomisé les Pumas. Ils sont néanmoins qualifiés pour les demi-finales en tant que meilleurs deuxièmes devant l’Irlande et l’Australie, battue sur le fil par l’Angleterre (20-19). Les Français rencontreront les All-Blacks pour un défi de taille.

Classements finaux par poule (qualifiés en gras, points entre parenthèses) :

Poule A : Angleterre (14), Australie (10), Pays de Galles (6) et Samoa (1)
Poule B : Nouvelle-Zélande (15), Ecosse (9), Italie (6) et Irlande (2)
Poule C : Afrique du Sud (12), France (11), Argentine (6) et Géorgie (0)

 

Au programme des demi-finales, le mardi 13 juin :

  • Angleterre – Afrique du Sud   (16h)
  • Nouvelle-Zélande – France   (18h30)

Finale, le dimanche 18 juin (16h).

 

La semaine prochaine…

La fessée continue…

Après une belle première claque sur le jeu gauche de ce XV de France, on espère ne pas en prendre une seconde sur le jeu adroit des titulaires de retour.

Sinon il y a toujours le second test entre les Pumas et le XV de la Rose pour nous tenir en haleine, ou encore l’opposition entre Wallabies et Calédoniens pour nous fairerevivre le quart de finale de la dernière coupe du monde.

A suivre samedi 17 juin :

  • Fidji – Italie, 4h30
  • Australie – Écosse, 7h
  • Japon – Irlande, 7h
  • Tonga – Pays de Galles, 7h30
  • Afrique du Sud – France, 17h
  • Argentine – Angleterre, 21h15
  • Canada – Roumanie, 23h
  • Etats-Unis – Géorgie, 1h (dimanche)