Le ridicule ne tue pas

TOP 14... 14ème journée                       La Rochelle – Agen       47 – 6

Des Agenais cueillis à froid, par la LNR !

Mais le score, oui !

Pour l’entrée en matière de cette quatorzième journée, à la veille de la Saint-Sylvestre, la LNR a choisi cette année, la laine des pulls de Noël.

La Ligue Nationale du Ridicule, a alors invité tous les clubs a vêtir leurs joueurs de ces horreurs lors de leur entrée sur le terrain, tout comme la saison dernière, avec les fameux blazzers.

Et tout comme la saison dernière, les Rochelais n’ont pas joué le jeu de la ligue, préférant se concentrer sur un autre jeu, celui du terrain, laissant alors leurs invités affronter seuls le ridicule, et par deux fois.

Lors de leur entrée sur la pelouse de Marcel-Deflandre, d'abord, affublés de larges pulls aux motifs de Noël qui ont bien fait rire le public. Puis, lors de leur sortie, affublés d’un large score qui a ravi ces mêmes spectateurs et avait même de quoi faire sourire ceux agenais, leur rappelant leur cher chiffre du Lot-et-Garonne.

Est-ce bien la peine que j’en rajoute ici ?

Non. D’autant que je n’ai rien vu du week-end. J’ai eu à affronter le ridicule de ma propre musique. Heureusement, personne n'est mort ! … J’espère que Johnny et son ange Gabrielle ne m’en ont pas trop voulu, là-haut ;-)

Alors, je vous propose de voir le résumé avec moi, ça évitera que je copie-colle un mauvais article de journaliste.

Cliquez ici >>

Whaou ! Sept essais ! Sinzelle, comme un avion, Bourgarit, comme un avant, Balès, comme un courant d’air, Lamboley, comme un coup de vent, Aguillon, comme une fusée, Amosa, comme un coup de massue et Boudehennt, enfin, comme un bon air de jeunesse. Et avec Vito, dans tous les coups, ou presque.

Cette équipe rochelaise est tout simplement phénoménale cette saison, bien armée pour aller au bout. C'est tout logiquement qu'elle reprend les rênes du TOP 14.

Ce n’est pas le cas de tout le monde, à commencer par l’ancien leader.

 

Les matches en bref...

Brive (12) – Montpellier (2)       29 – 10

Le réveil des Coujoux

Enfin, Brive aurait retrouvé sa bonne agressivité, dans son antre d’Amédée-Domenech, pour venir à bout de l’ogre montpelliérain.

Un match avec beaucoup d’intensité et de rythme, paraît-il. Quatre essais contre un. Les hommes de Cotter avaient-ils déjà la tête aux cotillons ?

Clermont (10) – Castres (3)       27 – 31

Bonne année et bonnet d’âne

Décidément, rien ne va plus à Clermont en championnat, quand la vie est parfaitement belle en coupe d’Europe.

Azéma nous explique: « Pour s’exprimer il faut que les corps se régénèrent et nous n’en avons plus les moyens ». Comment lui donner tort.

Avec une hécatombe de blessés (15), les Auvergnats enchainent les matches dans la douleur, les commençant souvent bien pour les finir mal, en général, comme à Pau la semaine dernière ou ce dimanche au Michelin, face à une équipe de Castres qui, elle, marche sur l’eau.

Ironie du mauvais sort pour les Jaunards, c’est un Radoslavevic revanchard contre ses anciens coéquipiers qui leur a enfoncé de nouveau la tête sous l’eau, en inscrivant le quatrième essai castrais dans une seconde période acquise aux visiteurs.

Le CO enchaine sa huitième victoire consécutive et grimpe sur le podium tandis que le champion finit mal son année avec un bonnet d’âne.

Oyonnax (14) – Racing 92 (4)    12 – 16

Dur dur !

À cause d'une météo pourrie, il y aurait eu peu de jeu sur la pelouse synthétique de Charles-Mathon. Ou juste ce qu’il faut pour que les Racingmen l’emportent avec le seul essai du match, d’Andreu, à l’heure de jeu.

Une bonne affaire pour les Franciliens, alors que les Oyomen ne cessent de s’enfoncer un peu plus vers la PRO D2.

Toulouse (6) – Toulon (5)          18 – 13

Novès 1 – Laporte 0

Dans ce duel, entre deux vieux clans, l’ancienne équipe de l’ancien sélectionneur a eu raison de ces Rouge et Noir qui marchent sur ses plates-bandes depuis toujours.

Pas un grand match, apparemment, juste histoire de leur botter le derrière par le pied précis de Ramos, quand les Toulonnais inscrivaient le seul essai de la rencontre par Escande.

Toulouse revient à hauteur de Toulon dans le TOP 6.

Lyon (7) – Pau (9)                      35 – 23

Dans un fauteuil

À la maison, pratiquement à quatorze tout le match, les Lyonnais ont assuré une belle victoire avec un Beauxis des grands jours. Le vieux fait encore rêver ses coéquipiers et ses supporters. De quoi donner une bonne mauvaise idée à Brunel.

Pas de bonus offensif, malgré les quatre essais locaux, il ne faut pas trop pousser non plus, car les Palois ne les ont pas regardés jouer, bien au contraire. Les visiteurs auraient même pu repartir avec le point de bonus défensif s’il avaient pu inscrire ce troisième essai.

Le Lou a retrouvé de l’allant et colle désormais au TOP 6, à hauteur des Rouge et Noir.

Stade Français (11) – Bordeaux (8)   22 – 12

Tout Bonus pour Paris !

Pour leur dernière avec Brunel, les Bordelais semblaient avoir la tête ailleurs à Jean-Bouin. Les Parisiens ne se sont donc pas fait prier pour inscrire les trois essais nécessaires pour un bonus offensif heureux. Bordeaux n’avait ni le cœur à la fête, ni au rugby, il faut croire.

Paris s’éloigne confortablement de la zone relégable et peut entrer dans cette nouvelle année avec d’autres ambitions ou de vraies résolutions.

Car oui, c’est vrai… nous entrons dans une nouvelle année civile. Alors, comme nous y invitent les convenances...

je vous souhaite une belle année de rugby avec du beau jeu, plein d’essais et les résultats qui vous rendront heureux.

 

 (entre parenthèses, le rang du nouveau classement après cette journée)

Tous les résultats officiels du week-end >>

 

La semaine prochaine…

L’hiver s’annonce rude…

Avant d’aborder la dernière ligne droite de la phase éliminatoire européenne, la quinzième journée de championnat ne peut faire l’objet d’impasse pour la plupart des protagonistes.

Janvier arrive avec ses longues journées d'hiver où il faut sortir le bois de chauffe pour espérer être encore vivant au printemps.

 

Au programme de la 15ème journée, samedi 6 janvier :

  • Bordeaux – Lyon, à 14h45 (C+) : Objectif TOP 6,
  • Brive – Toulon, à 16h45 (C+) : Amorcer la remontée,
  • Agen – Castres, à 18h45 (R+) : Deux dynamiques avec du cœur,
  • Oyonnax – La Rochelle, à 18h45 (R+) : Le grand écart,
  • Montpellier – Stade Français, à 20h45 (C+ Sport) : Hausser le niveau.

Puis dimanche 7 janvier:

  • Pau – Toulouse, à 16h50 (C+) : Comme un derby,
  • Racing 92 – Clermont, à 21h (C+) : Oublier l’Europe.