Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
L E S B R E V E S D O V A L I E . C O M - l'Hebdo du Rugby par Antonio -
L E S B R E V E S D O V A L I E . C O M - l'Hebdo du Rugby par Antonio -
  • Revivez ici les grands moments du rugby à XV... avec les fameuses "Brèves d'Ovalie" d'Antonio ! Retrouvez ici tous les résultats du TOP 14 à la CHAMPIONS CUP... en passant par le Tournoi des VI Nations et la Coupe du monde, bien sûr !
  • Accueil du blog
  • Créer un blog avec CanalBlog
Publicité
Newsletter
42 abonnés
Le match de rugby arbitré par Dédé

Jeu 5-3-Double (LOGO-X)
                  C'est quoi ce jeu ?

TOP 7 - Le jeu de pronos du TOP 14 !
Le Café de la Page blanche

Bandeau le café de la page blanche v12

Visiteurs
Depuis la création 44 705
26 août 2018

Les brèves d'Ovalie - Edition n°317

La rentrée des clashs

TOP 14... 1ère journée            Montpellier – Castres            20 – 25

                                        Toulon – Racing 92            9 – 27

Urios, maître du rugby d'école du CO

Les maîtres affichent leur classe !

Dès la première journée, le champion de France a montré toute l’étendue de sa crédibilité et de son autorité que lui confère son titre.

Dimanche, en clôture de cette rentrée du TOP 14, Castres a de nouveau tenu tête sur l’estrade (Stadium) à ces mêmes élèves indisciplinés qui avaient déjà échoué à la dernière finale, en leur donnant une nouvelle leçon d’humilité, matière que les Montpelliérains avaient séché toute la saison passée, forts d’une invincibilité qu’ils croyaient à toute épreuve.

La veille, le Racing 92 a créé l’exploit, en passant sous silence la classe des stars internationales de Mayol, intimidée au point de ne pas réussir à s’exprimer pendant une heure, incapable de mettre un maul devant l’autre le reste du temps, bafouillant son jeu pour rendre finalement une première copie blanche d’essais.

Les deux grands favoris de l’édition précédente ont été tout bonnement humiliés en public, ramenant une première mauvaise note à la maison qui sera loin de plaire à leurs impitoyables présidents.

De là, à parler de crise, après une première journée, n’exagérons rien.

Quoi que. La déception est moins grande que ce premier résultat est inquiétant. Car si la saison est encore longue, les difficultés à venir seront encore plus grandes tant aussi bien Montpellier que Toulon n’ont rien montré.

Deux essais en force pour le premier, comme si leur rugby se résumait en ballons portés.
Rien pour le second.

On attendait Goosen, on n’a vu que l'indésirable Spedding, parce que pas assez jiff, et pourtant auteur de deux essais et sauvant même la baraque castraise en fin de rencontre. Excusez du peu.

On nous vantait l’arrivée de Webb sur la rade, en raillant Russel et ses boulettes. Le premier était en rade de ballons, le second a fait deux fois la différence, tout seul. Imhoff complétant le troisième essai francilien sur un contre de soixante mètres.

Le Racing, bonifié à l’extérieur, est clairement le grand favori pour le prochain Brennus, même si le champion en titre a montré qu’il ne lâcherait rien, malgré ses modestes moyens.

Car la richesse du rugby se trouve avant tout dans le cœur et les tripes des hommes, vous dirait Urios.

Et un peu aussi quand même dans le portefeuille, j'ajouterais, moi. 

Car les deux plus gros budgets de notre championnat ont impressionné. Paris et Clermont, deux machines à cash et à gagner, qui forment, avec les Franciliens selon moi, le trio de favoris pour le prochain Brennus.

 

Les autres matches en bref...

Perpignan (13) – Stade Français (2)      15 – 46

Le promu bizuté

La rentrée des classes s’est plutôt mal passée pour le bizut catalan, enfin de retour dans la cour des grands.

Les Parisiens les ont atomisés en une mi-temps (3-29) et, malgré le carton rouge contre Parisse, ils ont fait mangé un peu plus la pelouse d’Aimé-Giral aux locaux qui avaient cru avoir fait le plus dur en revenant en seconde période avec deux essais.

Doublés de Macalou et Hamdaoui (nouvel arrière) pour six essais parisiens au final.

Clermont (1) – Agen (14)                       67 – 23

Le réveil du volcan

Dix essais ont explosé à la tête des Agenais dans un Michelin chaud bouillant.

Mais la tâche est loin d’avoir été facile pour les Jaunards, empêtrés dans leurs maladresses et indiscipline en première période, face à des visiteurs toujours aussi courageux et appliqués, McIntyre permettant même aux siens de mener à la pause (15-16).

Mais le retour des vestiaires, après la mise au point d’Azéma, a été fatal aux Lot-et-Garonnais. Sept essais comme un feu d’artifice, avec des Raka et Ezeala étincelants.

Dix essais au final dont quatre doublés (Toeava, Raka, Ezeala et Betham), toute la ligne des trois-quarts s’est régalée, Naqalevu complétant le show, ainsi que le nouveau pilier droit Falatea, remplaçant de Zirak.

 Bordeaux (3) – Pau (12)                        41 – 19

Un nouveau cru enthousiasmant

Bordeaux a fait plaisir à voir jouer samedi, emmené par un Serin impeccable au pied et deux trois-quarts en pleine bourre qu’ont été Ducuing et Lonca, auteurs d’un doublé chacun.

Un bonus offensif acquis dans les dernières minutes tant les Palois ont fait jeu égal pendant plus d’une heure, avec un essai de Daubagna juste après la pause.

Deux équipes qui seront à surveiller et qui risquent de poser beaucoup de problèmes à leurs futurs adversaires.

La Rochelle (5) – Grenoble (10)             28 – 21

Roulis et tangage

Les Maritimes ont dû tenir la barre jusqu’au bout pour mener leur première victoire à bon port.

Même si cela avait plutôt bien commencé avec le premier essai de leur recrue, Andreu (5è), jamais les Rochelais n’ont réussi à distancer des Grenoblois présents tout le match, répondant dès qu’ils en avaient l’opportunité. Il s’en est même fallu de peu qu’ils n’égalisent en fin de rencontre.

Mais les locaux ont tenu bon, quatre essais à deux, dans un vrai duel qui montre encore une fois que rien ne sera facile pour personne dans ce championnat.

Lyon (7) – Toulouse (7)                         16 – 16

Pluie de maladresses

Le temps aura plus joué que les deux équipes sur le pré, incapables de mettre leurs jeux en place dans de telles conditions.

Toulouse aura néanmoins sorti son épingle de ce non-jeu en parvenant à égaliser en fin de match grâce notamment à un drop de Ramos.

Pour le reste, un essai partout à se mettre sous la dent, Oosthuizen en première période pour Lyon, Huget en seconde pour Toulouse.

(entre parenthèses, le rang du nouveau classement après cette journée)

Tous les résultats officiels du week-end >>

 

Les résultats du IV Nations... 2ème journée.

Nouvelle-Zélande – Australie          40 – 12

Argentine – Afrique du Sud             32 – 19

Barrett et Sanchez… la grande classe !

Un quadruplé pour le Néo-Zélandais, juste époustouflant face à des Australiens courageux mais toujours impuissants devant la perfection faite home de ces All Blacks, intouchables.

Un essai, un drop et une pénalité pour l’Argentin dans une première mi-temps maitrisée par les Pumas qui ont dominé de la tête et des jambes des Springboks limités. La seconde période, plus compliquée, verra les Sud-Africains revenir, mais pas suffisamment pour l’emporter. L’Argentine décroche ainsi sa deuxième victoire dans le Four Nations (la première étant déjà contre ces Springboks en 2016) et son premier bonus offensif. 

Chapeau bas, Ledesma !

Seulement dans quinze jours, c’est chez les champions du monde qu’il va falloir confirmer.

 

La semaine prochaine…

Le TOP 14 prend ses marques…

De belles affiches en perspectives pour cette deuxième journée, notamment celles à Paris.

Au programme* du TOP 14 à partir de samedi 1er septembre :

  • Pau – Toulon, à 14h45 : tout à démontrer encore
  • Castres – Lyon, à 18h : un champion en confiance
  • Montpellier – La Rochelle, à 18h : un prétendant en plein doute
  • Stade Français – Bordeaux, à 18h : confirmer à la maison
  • Grenoble – Toulouse, à 20h45 : parce qu’ils méritaient mieux

Puis dimanche 2 septembre :

  • Agen – Perpignan, à 12h30 : déjà un air de maintien
  • Racing 92 – Clermont, à 16h50 : déjà un air de finale

 (*) Tous les matches sont retransmis par les chaînes de Canal+

Publicité
Publicité
Commentaires
P
Une petite pensée pour le XIII catalan qui est champion d'europe dans l’anonymat le plus complet.
Répondre
Publicité