Un jour avec, un jour sans

CHAMPIONS CUP... 1ère journée                        Bath – Toulouse     20 – 22 

                                                   Toulon – Newcastle     25 – 26

Jour noir pour Toulon

Rouge et noir, perd et manque !

Dimanche, il ne faisait pas bon jouer au rugby pour nos clubs français, alors que samedi tout leur souriait, à l’image de nos deux meilleurs représentants multi étoilés du circuit européen, en rouge et noir.

Rien ne va plus pour les Toulonnais, déjà empêtrés dans les dettes de jeu au casino du TOP 14. Avec les meilleures cartes en mains, encore une fois, les hommes de Collazo ont joué une partie de poker à l’envers face à des Anglais opportunistes qui n’en demandaient pas tant.

Pourtant, moins de trente secondes après leur entrée sur la pelouse de Mayol, les Toulonnais marquaient les premiers points et les esprits avec un essai bien senti de Taofifenua. À peine dix minutes et Trinh Duc portait l’avance à dix longueurs, de quoi voir venir sereinement la partie avec d’aussi belles intentions et un Savea en jambes.

Et puis Toulon retombait dans ses travers, brouillon, maladroit, faible en touche, et surtout très indiscipliné, offrant à Hodgson autant d’occasions de faire le retard des siens, et même à Cooper de concrétiser une série de pick and go devant la ligne d’en-but varoise. Menés 16-10, les Français allaient trouver la faille par Lakafia, suite à un ballon porté tout en puissance, sans que Trinh duc ne transforme l’essai pour repasser devant à la pause.

Au retour des vestiaires, malgré un petit point de retard, on sentait les locaux en passe de renverser cette équipe anglaise, certes vaillante, mais tout de même modeste. Seulement les Rouge et Noir continuaient de jouer à l’envers, multipliant les fautes grotesques, offrant tous les points à l’adversaire dont un essai de pénalité, suite à un plaquage haut, sanctionné en plus d’un carte jaune pour Ikpefan. En fin de rencontre, Savea laissait de nouveau ses coéquipiers à quatorze et avec un point de retard alors que Guirado avait permis juste avant aux siens de reprendre l’avantage.

Rien ne va plus, je vous disais, chez ces joueurs qui ont perdu tout sens du collectif, à l’image de ces imbroglios sur le terrain entre le choix du capitaine de chercher une penal-touche ou celui de l’ouvreur de tenter la pénalité qu’il sentait bien.

Au final Toulon perd encore à domicile et se tire déjà une balle dans le pied pour démarrer sa campagne européenne.

Samedi, les Français avaient la baraqua sur les terrains outre-Manche, à l’instar des Toulousains, tout heureux de l’emporter à Bath.

L’arrière anglais, Burns, aurait dû être le héros de ce match, avec vingt points à son actif si seulement il avait plutôt pensé à aplatir un essai tout fait au lieu de sourire pour la photo de son sacre, à cinq minutes du terme. Seulement Médard surgissait en embuscade et éjectait le ballon des mains de l’Anglais qui, tel un dé, retombait sur la mauvaise farce de l’arrière français, devenu ce héros malgré lui.

Médard avait déjà ouvert la voie vers cette victoire en inscrivant le premier essai du match à la huitième minute avant que Roberts et Burns ne calment sa joie et ne reprennent  les commandes de la partie.

Il faudra attendre l’heure de jeu et le deuxième essai de Guitoune, en supériorité numérique après le carton jaune d’Ellis, pour que Toulouse repasse devant et tienne ce score jusqu’au bout presque miraculeusement.

Le Racing 92 aura la même réussite chez les Scarlets (13-14), au bout du suspense.  Tandis que les Montpelliérains, à domicile, ont été heureux d’avoir marqué trois fois en première période, les Écossais les laissant fanni en seconde (21-15).

Dimanche, le Lou et le CO n’ont pas eu de chance. Les Lyonnais n’ont pas résisté bien longtemps, chez eux, contre Cardiff pour leur première (21-30). Quant aux Castrais, ils n’ont pas réussi à revenir face aux saignants rosbifs de Gloucester (19-14).

Tous les résultats officiels du week-end >> 

 

En ce qui concerne la Challenge Cup, vous trouverez également tous les résultats sur le site officiel de l’EPCR.

La Rochelle et Clermont cartonnent, les autres déjà abandonnent.

 

La semaine prochaine…

L’Europe poursuit son tour de chauffe.

Et ça chauffe déjà pour certains de nos frenchies. À Lyon, comme à Toulon, le prochain déplacement peut coûter cher.

Toulouse et le Racing 92 auront l'occasion de montrer ce qu'ils valent face à ce qui se fait de mieux en Irlande.

 

Au programme*  à partir de samedi 20 octobre :

  • Castres – Exeter, 14h : tenter d’exister
  • Munster – Gloucester, poule 2
  • Édimbourg – Toulon, 16h15 : exploit obligé
  • Poule 5 de Montpellier
  • Racing 92 – Ulster, 18h30 : l’heure de vérité
  • Leicester – Scarlets, poule 4
  • Saracens – Lyon, 18h30 : sauve c’que j’peux !
  • Cardiff – Glasgow, poule 3

Puis dimanche 21 octobre :

  • Newcastle – Montpellier, 14h : peut mieux faire
  • Poule 5 de Toulon
  • Toulouse – Leinster, 16h15 (FR2) : l’heure de vérité 2
  • Wasps – Bath, poule 1

 Calendrier complet de tous les matches >>

 

S’agissant de la Challenge Cup et les 8 autres clubs du TOP 14, veuillez consulter le site officiel de l’EPCR qui vous en détaillera le programme.

(*) Tous les matches sont retransmis par les chaînes de BeIn Sports

 

Du côté du TOP 16 féminin,

Retrouvez ici le programme de la prochaine journée : >> site FFR : competitions-elite-1-feminine