Montpellier en trombe...

CHAMPIONS CUP... 4ème journée               Montpellier – Toulon       34 – 13

Pienaar enchante sous la pluie

Toulon en tombe de haut.

C’est sous une pluie diluvienne que, ce dimanche, les Montpelliérains ont noyé le jeu des Toulonnais qui semblait pourtant être revenu à un meilleur niveau la semaine passée à Mayol.

Seulement, les Héraultais, vexés après cette défaite (malgré tout bonifiée : 28-38), ont décidé de mettre d’entrée la dépression sur les Varois, dans leur antre devenu une piste d’aquaplaning en 80 minutes.

Au bout d’un quart d’heure, Serfontein concluait une pluie d’assauts de ses avants, Willemse en tête, pilonnant une défense toulonnaise enlisée dans ses 22 sans paramaul, jusqu’à ce que Goosen ouvre pour son centre et lui offre le premier essai du match.

Cela faisait à peine une demi-heure que son équipe prenait l’eau que Collazo appelait déjà le soldat Bastareaud sur son banc à la rescousse pour remplacer son arrière, trop placide à son goût. Seulement, cinq minutes plus tard, l’averse redoublait d’intensité et envoyait Immelman plonger dans l’en-but du RCT.

Montpellier prenait gentiment ses distances à la pause, malgré les deux pénalités adverses de l’enfant du pays Trinh Duc (15-6).

Au retour des vestiaires, il pleuvait toujours et les locaux en profitaient pour laisser glisser un ballon porté jusqu’au troisième essai, signé par le talonneur Giudicelli. Pienaar ne ratait pas cette fois la transformation et le MHR pouvait naviguer au large sous sa botte de commandement.

Huit minutes plus tard, le demi de mêlée sud-africain, irrésistible sous la pluie, tel Gene Kelly enchantant le public de ses pas de danse, s’offrait l’essai du bonus dans un majestueux aquaplaning sur une passe parfaite de Steyn.

« I’m siiingin' in the rain ! »

Pendant ce temps, les Toulonnais déchantaient grave, incapables de se mouiller dans une action aboutie, avant que Gorgodze, le plus déterminé de la bande, le plus méchant aussi, n’arrache l’essai de l’honneur à l’heure de jeu, après une séquence de jeu au ras.

Ce sera tout pour les Varois, les hommes de Cotter inscrivant un cinquième essai à la dernière minute, comme une dernière rasade, celle du patron, pour noyer le chagrin des visiteurs, à défaut de larmes.

Car Toulon va pouvoir désormais oublier la Coupe d’Europe et s’occuper de son maintien dans le TOP 14 qui l’attend, dès samedi prochain à Mayol, face à une autre victime de cette compétition, Lyon.

Montpellier et un autre enfant du cru, Paillaugue (de retour après 9 mois de convalescence), se relancent dans cette poule 5, toujours aux mains des Écossais d’Édimbourg, faciles vainqueurs des Anglais à Newcastle (8-21).

Le dernier match en Écosse décidera vraisemblablement du sort des hommes de Cotter, lui qui a porté l’équipe nationale calédonienne au niveau qu’on lui connaît aujourd’hui.

 

Les autre matches en bref…

Toulouse (1) – Wasps (4)      42 – 27        Leinster (2) – Bath (3)                42 – 15

Du grand Toulouse

Dans la poule 1, les Toulousains ont encore brillé offensivement avec Huget, d’entrée et un doublé de Dupont pour clore les cinq essais locaux et remporter un quatrième succès consécutif dans cette compétition.

Mais il ne faut pas oublier les lacunes défensives de la première période (3 essais encaissés) et le parcours aussi parfait du Leinster qui attend les Français de pied ferme à Dublin en janvier pour leur rafler la première place.

Mais que cela fait déjà plaisir à revoir nos Toulousains à ce niveau !

Castres (2) – Munster (1)      13 – 12         Gloucester (4) – Exeter (3)            17 – 29

Mais non mais non, le CO n’est pas mort !

Dans la poule 2, dans un match fermé, avec un seul essai à la clé, signé Firmin, en force sur un ballon porté, les Castrais ont serré leur défense et les fesses pour l’emporter d’un petit point face à des Irlandais pas très efficaces, dans le jeu courant et au pied de Carbery.

Une petite victoire qui remet les Français dans la course, et même à la seconde place grâce à la défaite de Gloucester sur son sol. Tout reste possible, mais tout de même compliqué au vu du déplacement à Exeter.

Glasgow (2) – Lyon (4)          21 – 10         Cardiff Blues (3) – Saracens (1)     14 – 26

RAS !

Dans la poule 3, on le sait, les Lyonnais n’y sont pas. Pas un point en quatre matches. Une première pour un club non italien.

Les Sarries, eux, se baladent et devraient sortir premiers sans grande surprise.

Leicester (3) – Racing 92 (1)  11 – 34        Ulster (2) – Scarlets (4)               30 – 15

Ils nous ont remis ça !

Dans la poule 4, les Racingmen ont été parfaits en première période, comme la semaine dernière, prenant le large et glanant le bonus offensif en fin de match après avoir dû batailler au retour des vestiaires face à des Tigres enragés.

Le Racing tient sa qualification par le bon bout, comme le Stade Toulousain. Encore faudra-t-il valider ces efforts chez les Irlandais en janvier, comme pour le Stade Toulousain.

(entre parenthèses, le rang du nouveau classement après cette journée)

Tous les résultats officiels du week-end >>

 

En ce qui concerne la Challenge Cupvous trouverez également tous les résultats sur le site officiel de l’EPCR.

20 sur 20 pour Clermont, quasi qualifié.

La Rochelle s’incline curieusement à domicile, sans gravité.

Pau  rechute, comme Grenoble à Agen, ce trio tricolore n’ayant pas dit son dernier mot. 

Paris et Bordeaux sauvent les apparences quand Perpignan continue sa descente aux enfers.

 

Le TOP 16 des Féminines... 10ème journée.

Poule 1
ASM Romagnat  (3) – Blagnac (2)     15 – 21
Rouen
(7) – Lons (6)                          10 – 10
Villelonguet 
(8) – Montpellier (1)     0 – 74
Rennes (5) – Paris (4)                        (reporté au 13/01/2019)

Poule 2
Bayonne (2) – Bordeaux (5)            46 – 3
Caen
(7) – Toulouse (1)                    0 – 32
Tarbes
(8 )– Grenoble (4)                13 – 0
Bobigny
(3) – Lille (6)                      31 – 5

(entre parenthèses, le rang du nouveau classement après cette journée)

Chez les filles, rien de neuf, si ce n’est la première victoire des Tarbaises devant les Grenobloises. Hourra !

Tous les résultats et classements >>

 

La semaine prochaine…

Retour au TOP 14 pour les fêtes !

La période de Noël est là, aux portes des stades de rugby avec ses programmes festifs signés Canal+... à table !

 

Au menu*  à partir de samedi 22 décembre :

  • Agen – Stade Français, à 14h30 : apéro au punch
  • Toulon – Lyon, à 16h30 : amuse-gueules
  • Grenoble – Montpellier, à 18h30 : entrée costaude
  • Pau – La Rochelle, à 18h30 : hors d’œuvre
  • Racing 92 – Perpignan, à 18h30 : trou normand

Puis dimanche 23 décembre :

  • Castres – Bordeaux, à 16h50 : plat de résistance
  • Clermont – Toulouse, à 21h : dessert et café gourmands

(*) Tous les matches sont retransmis par les chaînes de Canal+

 

Du côté du TOP 16 féminin,

C'est la trève hivernale, rendez-vous en mars 2019 : >> site FFR : competitions-elite-1-feminine