Sale temps pour les gros !

TOP 14... 14ème journée               Racing 92 – Toulon       22 – 13

                            Montpellier – Lyon       14 – 25

Des Toulonnais à la traîne...

L’année commence mal !

À trop bouffer d’internationaux jusque dans les assiettes de leurs voisins, le RCT et le MHR ont fini par se couper l’appétit une fois sur les terrains devant leurs plats pourtant relevés de stars.

Tandis que d’autres (comme l’ASM, Toulouse et La Rochelle) ont terminé l’année complètement ballonnés (à se faire péter le bonus), les deux plus ambitieuses écuries de notre TOP 14 continuent de se serrer la ceinture au classement, obligeant leurs gourmands présidents à subir un régime sec depuis le début de la saison.

Samedi, Toulon et Montpellier ont une nouvelle fois picoré dans leur assiette de jeu, laissant leurs adversaires respectifs piquer dedans, pour grignoter les points dans un premier temps, puis avaler les essais tout rond dans un second.

À Paris La Défense Arena, les Toulonnais ont marqué les premiers par Trinh Duc, deux cacahuètes entre les perches avant que Russel ne l’imite et que Thomas mette les pieds dans le plat pour dévorer le premier essai francilien, et comment ! Un slalom dans la défense varoise comme il les aime et une conclusion, non sans mal, puisqu’il sortira blessé à la cuisse ensuite. De mauvais augure pour le tournoi avec les Bleus.

Avant la pause, un geste d’antijeu d’Alainu’uese permettait au Racing de prendre le dessus sur son adversaire numériquement puis au score quand Nakarawa enfonçait en puissance le dernier rideau pour le second essai.

La seconde période ne sera pas d’une grande qualité de part et d’autre, le Racing cherchant à enfoncer le clou, ce qu’il ne parviendra à faire qu’à dix minutes du terme, par Klemenczak, courant alors après un hypothétique bonus offensif, tandis que Toulon continuera de chercher jusqu’au bout un bien compliqué bonus défensif. Doublement en vain.

A Montpellier, le scénario était bien plus catastrophique puisque les hommes de Cotter jouaient à domicile, avec tous les ingrédients pour l’emporter face à une équipe du Lou à la faim modérée après s’être gavé la semaine passée contre Agen.

Et pourtant, après avoir logiquement inscrit le premier essai de la partie, par Serfontein (23è), les locaux ont multiplié les fautes permettant à Wisniewski et les siens d’enquiller les points, après un drop bien amené, restant devant toujours au score. Jusqu’à cet essai incroyable de Wulf sur une passe acrobatique d’Arnold pour éviter la sortie en touche, et Lyon s'envolait.

Les Héraultais étaient psychologiquement cuit à la pause.

Pourtant l’essai en réaction de Ruffenach, dès le retour des vesitaires, aurait pu leur donner la niaque de reprendre le dessus dans ce match.

Mais rien. Plus rien ne sera marqué côté montpelliérain, Wisniewski se chargeant de corser l’addition, éloignant les locaux du point de bonus défensif.

Et pi fanny… Comme le RCT, le MHR démarre bien mal l’année.

Les rois ne sont toujours pas entrés dans l’arène du TOP 6 !

 

Les autres matches en bref…

Clermont (1) – La Rochelle (3)              44 – 19

Pas pied au Michelin

Les Clermontois ont mis fin à la série incroyable de victoires des Maritimes (voir édition précédente).

Trop indisciplinés, les Rochelais ont perdu pied au Michelin pour finalement prendre l’eau à la fin du match et encaisser cinq essais au total quand ils étaient pourtant parvenus à faire bonne figure durant une heure avec trois belles réalisations.

Mais quand le banc auvergnat fait entrer Iturria, Parra, Moala, difficile de rivaliser, surtout en infériorité numérique, face à une telle armada offensive.

Il ne manquait que le point de bonus justement pour parachever la fête au Michelin. Mais la défense locale est encore trop perfectible.

Agen (13) – Toulouse (2)            20 – 27

Comme à la maison

Toulouse est très à l’aise à l’extérieur cette saison, et Agen n’était pas son plus lointain déplacement pour décrocher une quatrième victoire. Mieux, les Toulousains enchaînent un douzième match sans défaite avec la manière et un Médard qui pète le feu. Et ne me dites pas qu’il faut envoyer ce vieux briscard au placard du XV de France.

Quel plaisir de le voir relancer des ballons, surtout quand ils vont à dame presque à chaque coup. De vrais bijoux comme ce petit par-dessus pour lui-même et le premier essai ou encore cette passe claquée pour Bonneval auteur du troisième essai toulousain.

Agen reviendra dans la partie, notamment grâce à l’essai égalisateur de McIntyre (53è) avant que Huget ne scelle le sort de la rencontre avec ce contre relayé encore par l’étincelle toulousaine.

Stade Français (4) – Perpignan (14)      27 – 8

Quatre essais et un enterrement

Il y a bien longtemps que le TOP 14 ne nous avait pas faussé le championnat avec une équipe incapable de faire face à tous ses adversaires, leur offrant quasiment cinq points à chaque match malgré une volonté de bien faire et un combat de tous les instants.

Mais bon, Perpignan n’a toujours pas gagné un match et surtout l’espoir d’en gagner un.

Pau (10) – Bordeaux (7)            40 – 23

Coup de pot !

À 14 pendant 60 minutes, c’était déjà difficile pour l’UBB de tenir tête à son hôte. Et pourtant, avec un essai partout à la pause, les Bordelais ont mené au score (12-13).

Mais à 13 durant dix minutes, cela a suffi au Palois d’assommer son malheureux visiteur et de lui infliger une lourde défaite avec six essais dans la musette. Merci monsieur Brousset d’appliquer le règlement à la lettre pour un coup au visage (volontaire ou non). Le problème c’est que vous êtes bien seul.

Une belle occasion pour la Section de relever la tête après une mauvaise série et de remonter à la dixième place, tandis que l’UBB sort du TOP 6.

Grenoble (12) – Castres (8)                   6 – 16

Opportunistes et solides

Les champions de France n’ont pas brillé par leur discipline mais par une défense exemplaire et sans faille empêchant les Grenoblois de concrétiser leurs temps forts.

Ce sont même les Castrais qui allaient se payer le luxe du seul essai du match sur une interception de Rallier. Pas un match à épiloguer.

(entre parenthèses, le rang du nouveau classement après cette journée)

Tous les résultats officiels du week-end >>

  

La semaine prochaine…

Derniers rounds pour l’Europe

Ça va cogner dur ces deux prochaines semaines pour les qualifications aux phases finales des coupes d’Europe. Alors ne manquez surout rien !

Au programme*  à partir de samedi 12 janvier :

  • Montpellier – Newcastle, 14h (poule  5) : pas le droit à l’erreur
  • Leinster – Toulouse, 14h (FR2) : le choc pour la première place
  • Bath – Wasps, poule 1
  • Ulster – Racing 92, 16h15 : Rien à perdre
  • Scarlets – Leicester, poule 4
  • Toulon – Édimbourg, 18h30 (poule  5) : À quoi bon ?

Puis dimanche 13 janvier :

  • Exeter – Castres, 14h : contraint à l’exploit
  • Gloucester – Munster, poule 2
  • Lyon – Saracens, 16h15 : prendre des notes et la fessée
  • Glasgow – Cardiff, poule 3

 

S’agissant de la Challenge Cup et les 8 autres clubs du TOP 14, veuillez consulter le site officiel de l’EPCR qui vous en détaillera le programme.

(*) Tous les matches sont retransmis par les chaînes de BeIn Sports