Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
L E S B R E V E S D O V A L I E . C O M - l'Hebdo du Rugby par Antonio -
L E S B R E V E S D O V A L I E . C O M - l'Hebdo du Rugby par Antonio -
  • Revivez ici les grands moments du rugby à XV... avec les fameuses "Brèves d'Ovalie" d'Antonio ! Retrouvez ici tous les résultats du TOP 14 à la CHAMPIONS CUP... en passant par le Tournoi des VI Nations et la Coupe du monde, bien sûr !
  • Accueil du blog
  • Créer un blog avec CanalBlog
Publicité
Newsletter
42 abonnés
Le match de rugby arbitré par Dédé

Jeu 5-3-Double (LOGO-X)
                  C'est quoi ce jeu ?

TOP 7 - Le jeu de pronos du TOP 14 !
Le Café de la Page blanche

Bandeau le café de la page blanche v12

Visiteurs
Depuis la création 44 705
15 septembre 2019

Les brèves d'Ovalie - Edition n°365

L'odeur du sans...

TOP 14... 4ème journée                       La Rochelle – Toulouse       28 – 13

                                 Clermont – Pau      28 – 37

Des Jaunards pris à la gorge !

Les absents font toujours tort !

Les meilleurs sont au Japon et le TOP 14 fera sans, comme à chaque coupe du monde, au détriment des deux principaux fournisseurs de talents que sont le champion de France et son dauphin.

Une dizaine d’internationaux, français et étrangers, manquent dans les effectifs du Stade Toulousain.

Et pas des moindres : quasiment toute la ligne arrière qui a assuré les automatismes du jeu inspiré des Haut-Garonnais, la saison dernière, les menant au titre. Médard, Huget, Guitoune, Kolbé, Ramos, N’Tamack et Dupont, rien que ça, si on laisse de côté les avants.

Alors comment s’étonner que le champion de France compte déjà autant de défaites (trois en quatre journées) que toute la saison passée.

À Clermont, ce n’est pas mieux. En l’absence des moteurs à explosion que sont Penaud, Fofana et Raka, de son chef de gare Lopez et des contrôleurs de la conquête comme Slimani, Iturria, Vahaamahina et Yato, le XV de départ de Franck Azéma semble ne jamais parvenir à le prendre, ce départ, restant à quai durant une bonne mi-temps, pour se démener ensuite comme des dératés en espérant rattraper un trop grand retard.

On pourrait penser que c’est pareil pour les autres clubs. Oui, mais dans une bien moindre mesure, sauf pour Montpellier et le Racing qui en pâtissent également.

Alors pendant huit journées, chacun apprend à faire sans, dans la difficulté, avec ses jeunes et des jokers improvisés, pour réapprendre à faire avec, dans une tout autre difficulté, vraisemblablement post-traumatique, comme en 2015.

Autant dire que jusqu’en 2020, le handicap pour certains risque d’être conséquent, voire fatal.

Alors à quoi bon faire semblant dans un TOP 14 totalement faussé ?

Les Rochelais ont disposé assez facilement des Toulousains, en leur passant trois essais, avant que ces derniers ne se rebellent à la fin, avec un essai suffisant pour enlever le point de bonus offensif aux locaux, un peu trop sûrs d’eux.

Quant aux Clermontois, une fois encore, comme à Bayonne et à Brive, mais cette fois chez eux, au Michelin, ils ont regardé jouer les Palois jusqu’à se faire surprendre et poignarder quand ils avaient le dos tourné, pour courir après le score avec quelques réactions, en vain.

Heureusement, dans ce simulacre de championnat, il y en a deux qui nous régalent, et se régalent surtout, en se faisant la part belle, toujours invaincus en tête… et comment !

Quant aux petits poucets, Agenais et Basques, ils semblaient avoir une faim d’ogre ou de LOU.

  

Les autres matches en images...

Lyon (1) – Brive (14)                          59 – 3

Chut ! Regardez et savourez !

Cliquez ici >>

Bordeaux (2) – Stade Français (13)     52 – 3

Le pied !

Cliquez ici >>

Bayonne (5) – Castres (11)                27 – 17

Le petit poussait… et le CO tombait.

Cliquez ici >>

Agen (8) – Montpellier (4)                29 – 10

Une faim de Lou(p)

Cliquez ici >>

Toulon (6) – Racing 92 (10)            32 – 29

Ouf !

Cliquez ici >>

 (entre parenthèses, le rang du nouveau classement après cette journée)

Tous les résultats officiels du week-end >>

 

La première journée des Féminines

Poule 1

Lons (4) – Bobigny (1)                 3 – 29

Bayonne (1) – Rouen (4)            64 – 3

Paris (1) – Chilly Mazarin (4)     22 – 11

Grenoble (4) – Montpellier (1)   20 – 62

 (entre parenthèses, le rang du nouveau classement après cette journée)

Poule 2

Blagnac (1) – Caen (5)                       77 – 0

Lyon (5) – Toulouse (1)                     0 – 53

Rennes (1) – Lille (5)                         36 – 0

Bordeaux (5) – ASM Romagnat (1)    17 – 70

Premières claques !

Là où leurs homologues masculins sont en grande difficultés, les Toulousaines et les Asémistes de Romagnat ont remis respectivement les modestes Lyonnaises et Bordelaises à leurs places.

Pas de surprises dans cette première journée où les favorites continuent d’écraser leurs adversaires et les Lilloises de confirmer qu’elles ne vont pas mieux que la saison passée.

 

La semaine prochaine…

Place à la Coupe du monde !

Le TOP 14 se retire momentanément afin de braquer les projecteurs exclusivement sur l’ouverture du mondial au Japon.

Si le match post-cérémonie ne devrait souffrir d’aucun suspense pour la première victoire du pays organisateur, la seconde journée nous met déjà l’eau à la bouche, en espérant que son goût ne sera pas trop amer après la première des Bleus.

Au programme* dès vendredi 20 septembre, donc :

         Japon – Russie (A), à 12h45, à Tokyo

Puis, samedi 21 septembre :

         Australie – Fidji (D), à 6h45, à Sapporo

         France – Argentine (C), à 9h15, à Tokyo

         Nouvelle-Zélande – Afrique du Sud (B), à 11h45, à Yokohama City

Et enfin, dimanche 22 septembre :

         Italie – Namibie (B), à 7h15, à Higashiosaka City

         Irlande – Écosse (A), à 9h45, à Yokohama City

         Angleterre – Tonga (C), à 12h15, à Sapporo

 (*) Tous les matches sont retransmis par TF1 ou TMC

 

Du côté du TOP 16 féminin,

À suivre le programme de la prochaine journée : >> site FFR : competitions-elite-1-feminine

Publicité
Publicité
Commentaires
P
Bon, c'est vrai, les "meilleurs" sont au Mondial. Mais en attendant, certaines équipes nous montrent du jeu et s'activent, cela change...<br /> <br /> En plus, elles terrassent les" parisiens"<br /> <br /> Que demander de plus ?
Répondre
Publicité