Bref de brèves...

CHAMPIONS CUP... 1ère journée               

Des champions en titre dépassés

Privé de rugby tout le week-end, cause salon du livre à Dourdan, pour voir si je n’étais pas un peu l’écrivain du 21ème siècle (apparemment mon nom ne semble pas avoir fait de remous dans l’Essonne), je découvre ce lundi les résultats.

Je ne vais donc pas vous faire une revue de presse, et encore moins me la raconter sur le retour en force des Jaunards, mais, humblement et avec de profonds regrets, vous commenter les résultats de cette première journée en bref.

Poule 4            Racing 92 (1) – Saracens (4)       30 – 10
                       Ospreys (3) – Munster (2)            13 – 32

La sensation

Que les Racingmen, à peine revenus de l’enfer en TOP 14, se tapent le champion en titre, malgré son équipe largement remaniée et un championnat outre-Manche qui lui promet l’enfer avec des sanctions lourdes pour ne pas avoir respecté le salary cap (Sir Lorenzetti et la LNR devraient en prendre de la graine), cela fait plaisir. Et avec le bonus en prime ! Les champions anglais risquent d’autant plus mal digérer leur défaite en finale de coupe du monde. Pourvu que ça dure jusqu’au tournoi des VI Nations.

Dans l’autre rencontre, le monstre irlandais de Limerick a fait le job, comme d’habitude, dans son seul objectif de la saison, tout gagner dans cette compétition, en disposant des Gallois, chez eux et avec le bonus. Les Franciliens sont prévenus pour leur déplacement à Thomond Park, samedi prochain.

Poule 3             Clermont (1) – Harlequins (4)     53 – 21
                       Bath (3) – Ulster (2)                      16 – 17

La correction

Les Clermontois ont rassuré autant qu’ils ont fait mentir ceux qui croyaient qu’ils n’étaient pas encore prêts pour le niveau européen. Seulement quand il s’agit d’Europe, les Jaunards semblent se métamorphoser en machine à jouer. Et, même si je n’ai rien vu, je me régale à l’avance de ce départ tonitruant, bonus en poche. Encore un Anglais qui fait les frais de l’appétit français. 

Tout comme son compatriote de Bath, surpris par les Irlandais d’Ulster. Quel pied !

Poule 5             Gloucester (4) – Toulouse (1)              20 – 25
                         Connacht (2) – Montpellier (3)          23 – 20

Plus de peur que de mal

Les Toulousains ont eu le dernier mot face à d'autres Anglais (décidément !), pourtant plus réalistes en première période malgré la domination du champion de France. Le second acte a donné raison à sa patience et la force de ses avants, notamment sur l’essai du futur clermontois Bezy (quoi, qu’est-ce que j’ai dit ?).

Les Montpelliérains n’ont pas eu la même réussite en Irlande, malgré une entame parfaite après l’essai dès la première minute de Cruden. Les Irlandais ne se sont pas laissés faire répliquant aussitôt pour reprendre le match à leur compte. Un point de bonus défensif récompensera les efforts héraultais, un moindre mal pour une première à l’extérieur.

Poule 1             Northampton (2) – Lyon (3)         25 – 14
                       Leinster (1) – Trévise (4)               33 – 19

Lou y es-tu ?

À voir encore une fois, comme la saison dernière, l’équipe de Pierre Mignoni tourner au moment de la joute européenne, ne laisse guère présager de grandes ambitions chez le leader du TOP 14 dans cette compétition. Logiquement dominés par des Anglais rompus à ce championnat, Lyon s’incline sans regrets.

Les Irlandais de Dublin, eux, comme leurs homologues de Limerick, ne font pas dans la dentelle et n’ont qu’un but. Marquer au minimum quatre essais à chaque match avec plus de points que leur adversaire. Point. Même si les Italiens ont eu leur mot à dire.

Poule 2             La Rochelle (4) – Exeter (1)         12 – 31
                       Glasgow (2) – Sale (3)                  13 – 7

"Déflandration" européenne

Les Maritimes se sont fait exploser à Marcel-Deflandre, concédant une victoire bonifiée à Exeter, bien parti pour dominer cette poule. Deuxième équipe anglaise, avec Northampton, à relever la tête d’une nation touchée dans son rugby.

Par contre, Sale n’a pu récolter qu’un point de bonus défensif à Glasgow, histoire de rester vivant dans cette poule, pas comme La Rochelle, condamnée à quasi tout gagner désormais.

 (entre parenthèses, le rang du nouveau classement après cette journée)

Tous les résultats officiels du week-end >>

 

En ce qui concerne la Challenge Cup, vous trouverez également tous les résultats sur le site officiel de l’EPCR.

Brive s’impose à Paris, Toulon à Bayonne, quand Bordeaux domine les Wasps à Chaban.

Agen s’incline à domicile face à Edimbourg, quand Castres et Pau tombent à l’extérieur.

 

Test Crunch féminin retour de la tournée d’automne…

Angleterre – France 17 – 15

D’un souffle d’inexpérience

Vous ne l’avez pas vu ? Moi non plus. Visionnez le résumé ici >> comme moi.

Il s’en est fallu de peu à nos Bleues qu’elles réalisent l’exploit à Exeter après une défaite sans concession au Michelin la semaine dernière. Elles auraient pu et dû tuer le match en première période sur leurs temps forts, après un magnifique essai perso de Laure Sansus, titulaire en place de Pauline Bourdon, menant 8-0. Mais des fautes de mains et le pied défaillant de Jessy Trémoulières ont laissé les Anglaises dans la partie, revenant au score par le pied  sans faille de la buteuse anglaise, Scarratt. 6 à 8 à la pause, avant de passer devant, 12 à 8, au retour des vestiaires.

Pourtant le deuxième essai français, à l’heure de jeu, par Caro Boujard, bien servie par Laure, après une mêlée qui a mis en difficulté les Red Roses, laissait présager une fin heureuse. Même Jessy passait la transformation pour mener 15 à 12.

Seulement, un dernier dégagement hasardeux de Morgane Peyronnet, à deux minutes de l’exploit, allait donner le ballon pour se faire battre sur le fil, par un jeu au large des Anglaises qui prenait à revers toute la défense tricolore.

Un manque de réalisme et d’expérience qui montre combien ce groupe d’Annick Hayraud a encore une grosse marge de progression pour rivaliser face aux championnes d’Europe, à défaut d’un réservoir de talents, à l’image de Laure Sansus qui semble avoir éclipsé en un match la pourtant fabuleuse Pauline Bourdon, sur le banc.

 

La semaine prochaine…

Deuxième round européen

De belles affiches en perspectives, notamment face aux Irlandais, pour Clermontois, Racingmen et Toulousains. Quant à celle opposant ceux du Leinster à Lyon, elle risque de ne souffrir d’aucune illusion, malheureusement.

Au programme*  à partir de vendredi 22 novembre :

  • Ulster – Clermont, 20h45 (poule 3)
  • Harlequins – Bath (sam 18h30)

Puis samedi 23 novembre :

  • Toulouse – Connacht, 14h (poule 5 de Montpellier) -> FR2
  • Lyon – Leinster, 16h15 (poule 1)    -> FR2
  • Trévise – Northampton (sam 14h)
  • Munster – Racing 92, 18h30 (poule 4)
  • Saracens – Ospreys (sam 14h)

Enfin, dimanche 24 novembre :

  • Sale – La Rochelle, 14h (poule 2)
  • Exeter – Glasgow (sam 16h15)
  • Montpellier – Gloucester, 16h15 (poule 5 de Toulouse)

S’agissant de la Challenge Cup et les 8 autres clubs du TOP 14, veuillez consulter le site officiel de l’EPCR 
Il vous en détaillera le programme.

(*) Tous les matches sont retransmis par les chaînes de BeIn Sports

 

Du côté du TOP 16 fémininC’est toujours la trêve internationale d’automne, reprise le 30 novembre.