Paris retrouve le haut de scène !

Stade Français - Racing Métro      29-3

Le derby francilien aura tenu toutes ses promesses. Les banlieusards du neuf-deux sont montés à Paris pour en découdre avec leurs rivaux qui leur ont tendu un beau traquenard sur un terrain vague du neuf-trois où les drapeaux roses et bleus flottaient dans une ola de supporters prêts pour le spectacle.

Et le spectacle a été à son comble.

Avant, avec du vélo trial et toute la panoplie du show à la Guazzini et ses pom-pom-girls, sans oublier cette démonstration de haka mode téléthon que le public a repris en chœurs, scandant ce score que semblait promettre le speaker. « 36-37 ! … 36-37 ! », de quoi faire trembler les racing men encore traumatisés par leur dernier 47-48 en Ecosse.

Pendant le match, le spectacle a continué à l’image de celui qui le précédait. Paris a affiché un nouveau visage, tout comme Jonnhy, parrain de l’événement dans son stade fétiche, le ballon en mains, les traits tirés, les yeux atrophiés, la démarche chaloupée, avançant sur le terrain, déterminé et en bonne santé.

« Qu’est-ce qu’elle a ma gueule ? » aurait pu lancer la star avant le match à qui l’aurait regardé de trop près tellement on ne voyait que ça.

« Qu’est-ce qu’elle a de la gueule ! » pouvait-on lancer à regarder de très près ce match parfait de cette nouvelle star, désormais, du TOP 14 tellement on ne voyait qu’elle sur le terrain.

Plus performants, plus conquérants, meilleurs dans tous les secteurs du jeu quoi, je ne vais pas vous refaire le résumé du match, les parisiens ont déroulé, enchaîné les temps de jeu comme on dit tandis que les franciliens n’ont pas existé et après avoir fait trois petits tours les voilà qui s’en vont avec trois petits points dans leur musette et zéro au classement. Dehors ! … le TOP 6 est réservé aux grands !

Et Paris est grand … Voilà qu’il retrouve depuis fort bien longtemps le haut de scène et quelque chose me dit qu’il n’est pas prêt de le quitter car Paris et la scène sont indissociables … même sans Guazzini !

Deuxième victoire au Stade de France, après celle contre Clermont aussi brillante, cela promet pourla suite. Nous, parisiens (et pas des hauts de Seine !), on ne demande que ça !

Tous les résultats officiels du week-end >>

 

Le TOP 14, à J-1 de votre verdict…

Plus qu’une journée et il va falloir désigner les équipes qui seront aux 6 premières places à la fin de la phase régulière, soit des 26 journées du championnat, ainsi que celles qui occuperont les 2 dernières. Quant à savoir quelle sera la finale, avec son vainqueur, un soir de fin décembre, vous n’avez pas fini de vous grattez la tête !

La douzième journée, à l’image du classement, a été coupée en deux, avec d’un côté les matches entre ceux qui postulent au TOP 6 et de l’autre les matches de ceux qui cherchent à s’éloigner des deux places reléguables.

La journée du samedi a vu les cadors du TOP 6 entrer en scène, à l’image d’un Stade Français, je vous disais, qui accueillait ses voisins franciliens au Stade de France pour la première fois en leur assurant le spectacle avant et pendant le match (voir résumé ci-dessus) comme cela avait déjà été le cas contre Clermont.

Clermont justement qui recevait Castres, n’a pas plié et... lire la suite >>

 

Le week-end prochain…

C’est le retour dela H Cup avec la troisième journée qui enchaînera aussitôt la semaine suivante avec la quatrième journée qui ne sera ni plus ni moins que le match retour de la semaine précédente, vous me suivez ?

Au hasard, le week-end prochain (9-11 décembre) Clermont reçoit Leicester et celui d’après (16-18 décembre) Leicester reçoit Clermont.

Alors à vos fiches de pronostics individuelles dès aujourd’hui, à retourner à votre capitaine comme d’hab’ ... en temps et en heure !