Piqués au vif !

CHAMPIONS CUP... 2ème journée                  London Wasps – Toulon     32 – 6

Wasps Toulon 2015

Il y avait tout un nid !

Les Guêpes londoniennes ont encore frappé ce week-end, après avoir eu raison des triples champions irlandais à Dublin la semaine passée.

Cette fois, ça a été au tour des triples tenants du titre de subir leur dard dans un match douloureux au score bien enflé.

Il ne fallait pas les énerver, ces Anglais-là !

Eliminés trop tôt de leur Coupe du monde, depuis une semaine nos voisins outre-Manche ont le vent en poupe, sans doute à charge de revanche aux yeux de l’Europe, à défaut du monde.

Les Anglais sont rentrés plus tôt, donc, dans leurs clubs comme dans cette nouvelle compétition, et ça se voit.

Dimanche soir, dans leur nouveau stade Ricoh Arena, à Coventry, les Wasps, sont également rentrés les premiers dans leur match face à l’ogre varois méconnaissable pour sa première en Coupe d’Europe.

Dix minutes de jeu et voilà déjà les Londoniens menant dare-dare, 14 à rien.

Deux essais en deux minutes, le premier par Hugues, tout en puissance, le second par Jackson, tout en finesse, chacun transperçant une défense toulonnaise incroyablement naïve.

Aïe aïe aïe ! Maman, ça pique !

Pelissié parvient à réduire le score par deux fois, deux pénalités qui passent enfin entre les perches, après un premier échec de la star australienne, Cooper, à côté de la plaque tout le match.

Le centre local, Daly, au coup de pied long, lui répond des 50 mètres avant que Jackson n’en remette une couche avant la pause (20-6).

En seconde période, la brochette fantastique des Cooper-Habana-Vermeulen ne piquera pas plus l’équipe dans son orgueil, impuissante face à des Guêpes surexcitées et pas folles au point de laisser son adversaire trois étoiles revenir dans ce match.

Au contraire, elles lui enfoncent leur dard bien plus profond encore avec deux nouvelles attaques, à la 51ème minute par leur ailier Halai, puis à la 66ème par l’incontournable troisième ligne centre Hugues pour son doublé et un bonus offensif prometteur.  

Ouille ouille ouille ! ça bourdonne dans les têtes !

Une première déconvenue pour le triple champion d'Europe dans cette poule de la mort qui ne laissera que peu de chance au second de se qualifier.

Car la poule 5 est la plus capée de cette 21ème édition, avec 9 titres cumulés.

3 pour le tenant du titre varois, 3 autres pour l’historique province dublinoise (Leinster), 2 pour nos Guêpes londoniennes et enfin un dernier pour l’éternel vice-champion d’Angleterre, Bath, qui comme son club compatriote a bien démarré la compétition en disposant des Irlandais du Leinster (19-16), quasi éliminés avec deux défaites.

Les Anglais sont donc bien là...

avec l’envie d’en découdre et de se racheter après un Mondial gâché.

 

En bref…

Dans la poule 1, Toulouse a peiné samedi pour venir à bout d’Oyonnax, sans briller et sans bonus (24-18) quand les Oyomen, eux, ont ramené un point précieux à la maison.

Après les Toulousains la semaine passée, les Saracens continuent d'afficher leur domination dans ce groupe en disposant aisément des irlandais de l’Ulster, à Belfast (9-27). Ils occupent logiquement seuls la première place devant les Hauts-Garonnais.

Dans la poule 2, dimanche après-midi, Clermont a été égal à lui-même, fantastique à l’image de ses anglais, et agaçant pendant trop longtemps à la suite de relâchements coupables dont Nakaitaci est à lui seul l’emblème. Face aux Ospreys,les Jaunards sont allés chercher un bonus offensif (34-29), grâce notamment à Strettle, magique, avec deux essais en solitaire, puis ont donné le bâton aux gallois pour se faire battre (il s'en est fallu de peu) en début de seconde période et en fin de match, leur offrant quasiment trois essais.

Dans l’autre rencontre, la veille, Bordeaux est tombé à Exeter (19-34), les anglais étant plus disciplinés et plus forts, même si les français n’ont pas été loin d’un bonus offensif que leurs hôtes ont acqui en moins d’une heure, sans rien lâcher par la suite. Pas comme les Clermontois !

Dans la poule 3,  le Racing 92 a fait l’entame parfaite dans sa compétition, en réalisant un sacré coup chez les Scarlets (29-12), empochant le bonus offensif dès la première période et gérant parfaitement la seconde en infériorité numérique après le carton rouge de Le Roux.

Northampton n’a qu’à bien se tenir, leader provisoire de la poule, après sa belle deuxième victoire, mais sans bonus, à Glasgow (26-15).

Enfin dans la poule 4, dimanche après midi, le Stade Français n’a pas pu se mesurer au Munster suite à l’annulation de la rencontre à Paris pour les raisons de sécurité que l’on connaît. Les parisiens restent bons derniers après leur défaite la semaine précédente à Leicester, les Anglais qui ne se sont pas privés de récolter un deuxième bonus offensif chez les italiens de Trévise (36-3) ce week-end pour prendre seuls la tête de la poule.

Tous les résultats officiels du week-end >> 

 

En ce qui concerne la Challenge Cup, vous trouverez également tous les résultats sur le site officiel de l’EPCR .

 

La semaine prochaine…

Retour du TOP 14 avec sa 9ème journée aux affiches toujours aussi alléchantes…

Enfin sur le papier tout du moins !

Mais cette fois il ne devrait pas y avoir d’impasses. On l’espère.

 

A suivre, dès vendredi 27 novembre :

  • Montpellier – La Rochelle, à 20h45 (C+ sport) : reprendre de la hauteur.

Puis samedi 28 novembre :

  • Racing 92 – Toulouse, à 14h45 (C+) : qui en première dauphine ?
  • Oyonnax – Brive, à 18h30 (r+) : décréter l’état d’urgence,
  • Agen – Castres, à 18h30 (r+) : avec les gilets de sauvetage,
  • Bordeaux – Pau, à 18h30 (r+) : leur mettre la tête sous l’eau,
  • Clermont – Toulon, à 20h45 (C+ sport) : A qui a la plus grosse.

Enfin, dimanche 29 novembre :

  • Grenoble – Stade Français, à 16h15 (C+) : se remettre la tête à l’endroit.