Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
L E S B R E V E S D O V A L I E . C O M - l'Hebdo du Rugby par Antonio -
L E S B R E V E S D O V A L I E . C O M - l'Hebdo du Rugby par Antonio -
  • Revivez ici les grands moments du rugby à XV... avec les fameuses "Brèves d'Ovalie" d'Antonio ! Retrouvez ici tous les résultats du TOP 14 à la CHAMPIONS CUP... en passant par le Tournoi des VI Nations et la Coupe du monde, bien sûr !
  • Accueil du blog
  • Créer un blog avec CanalBlog
Publicité
Newsletter
42 abonnés
Le match de rugby arbitré par Dédé

Jeu 5-3-Double (LOGO-X)
                  C'est quoi ce jeu ?

TOP 7 - Le jeu de pronos du TOP 14 !
Le Café de la Page blanche

Bandeau le café de la page blanche v12

Visiteurs
Depuis la création 44 705
30 octobre 2022

Les brèves d'Ovalie - Edition n°495

Accouchement au forceps

Mondial féminin... Quarts de finale        France – Italie      39 – 3

Joanna Grisez montre la voie

C’est une demie !!!

Il faut dire que les couloirs de Northland Events Centre, à Whangarei, ont ressemblé, samedi soir, à ceux d’une maternité où notre XV de France féminin a fait bloc pendant une heure pour accoucher d’une demie qui se présentait plutôt bien à la dernière échographie du match contre les Fidji.

Comme lors des premières minutes du travail d’expulsion du premier ballon, par pression de sa tête vers le bas par la septiste Joanna Grisez dans l’en-but italien entrouvert, après une remontée à couper le souffle d’Émilie Boulard, depuis sa base.

7-0 et puis plus rien !

Trente minutes d’efforts et de domination unilatérale mais stérile qui stoppèrent net la progression du bébé pris en étau entre des mains maladroites et une tension palpable, tant les Bleues devaient se racheter de la défaite face à cette même Squadra Azzurra, lors d’une séance de préparation, en septembre dernier.

Pour leur premier quart de finale d’une coupe du monde, les Italiennes ont crânement joué leur chance pour tenter d’avorter toutes les occasions des Françaises et ont même pris trois points, au bout de leur botte, dès la première faute dans leur 22, juste avant la pause, obligeant Caroline Drouin a assuré les arrières de son équipe en faisant de même pour regagner les vestiaires avec une marge très inconfortable (10-3).

Dans le second acte, rien ne s’est passé comme prévu, ni ne leur a souri, des essais lrefusés pour des scories, encore et encore, par trop de précipitation à défaut de maîtrise et de sang-froid, Caro assurant alors le score, humblement et petitement, du bout du pied (13-3).

À l’heure de jeu, il était temps de passer au forceps, avec une mêlée qui a tout déchiré, débouchant sur l’essai de pénalité, puis un ballon porté d’école qui a tout arraché et ouvert plus encore la voie de l’en-but pour Laure Touyé (27-3).

La machine était lancée, le bébé sortait enfin la tête de l’eau.

Vingt minutes d’un travail, du coup, plus facile s’ensuivirent, laissant la demie se profiler dans toute sa grâce et sa splendeur, et cela grâce, justement, à un triplé de Joanna Grisez au bout d’actions d’envergure et de grande classe.

Mais que ce fut long à venir !

Plus de peur que de mal dans cet accouchement qui pourrait, néanmoins, laisser des séquelles à cette demie, préjudiciables face aux efficaces Black Ferns, si le staff de Thomas Darracq n’en efface pas rapidement les traces d’imperfection. Mais Bébé est là, et c'est bien l'essentiel.

Il ne reste plus qu’à l’élever jusqu’à la plus haute marche.

 

Les autres quarts de finale en bref…

Nouvelle-Zélande – Pays de Galles    55 – 3

Une longueur d’avance

Ce second quart de finale était un remake du match de poule, à la même sentence (à quelques points près) et même domination des Black Ferns sur des Galloises généreuses, combatives mais impuissantes.

Certes, les Diablesses Rouges ne sont pas aussi fortes que les Italiennes, mais ce qui est sûr c’est que les Néo-Zélandaises sont diablement plus efficaces que nos Tricolores, même « affamées ».

Alors, il va falloir que nos Bleues se surpassent, samedi prochain, pour créer un premier exploit.

Angleterre – Australie                      41 – 5

Sans état d'âme

Que ce soit derrière des mêlées ou des touches, la rampe de lancement anglaise a encore été redoutable, enfonçant la défense australienne en groupés pénétrants destructeurs, pick and go usants et courses dans les intervalles inarrêtables, ne laissant que de rares espaces à leur adversaire pour leur répondre.

Six essais contre un d’honneur pour les Wallabies, bien trop faibles pour espérer plus.

Les Red Roses, sans surprise, défieront les Canucks en demi-finale, avec une véritable opposition.

Canada – États-Unis                         32 – 11

Bis repetita

Bien que surprises d’entrée par les Américaines, les Canadiennes ont très vite remis la main sur le match, devant avant la pause (12-8) et tuant tout suspense avant l’heure de jeu…

Comme la semaine passée, au point près ou presque.

Quatre essais contre un, sobre et méthodique, de quoi inquiéter sérieusement les Anglaises en demie.

Tous les résultats et classements officiels du week-end >> 

  

La 9ème journée du TOP 14 en une phrase…

Castres (5) – Clermont (7)                   26 – 22

Le CO a pu compter sur l’efficacité d’Urdapiletta, auteur du deuxième essai maison, le premier ayant été offert par Naqalevu et le match par Belleau qui, par ses échecs au pied, a mis son équipe dans le dur, malgré trois essais auvergnats et la pénalité de Plisson pour décrocher le bonus défensif.

Brive (14) – Racing 92 (6)                     38 – 43

Le Racing valide sa première victoire à l’extérieur après avoir fait la course en tête pendant plus d’une heure avec quatre essais (Le Garrec, Baudonne, Spring et Gibert) et résisté au retour en force des Coujoux dans les dix dernières minutes avec trois essais de plus sur les cinq (Lobzhanidze et Ferté puis doublé de Muller et Jurand) qui offrent à la nouvelle lanterne rouge un point de consolation.

La Rochelle (3) – Pau (12)                    21 – 38

La Section réalise l’exploit de faire tomber les Maritimes à Marcel-Deflandre, en les surprenant à chaque fois la première avec quatre essais (Reilhac, doublé de Gailleton et Joseph) auxquels les locaux ont su répondre derrière, par seulement trois fois (Paiva, Leyds et Haddad) avant de céder à l’indiscipline et se faire corriger par Henry sous les yeux d’Hastoy (l’ancien buteur palois).

Montpellier (11) – Stade Français (2)   23 – 19

Le coaching de Quesada a failli avoir raison de celui de PSA, alors que les Montpelliérains semblaient mener les débats avant la cinquantième (20-6), grâce à deux essais de Bécognée et Rattez, l’essai de l’entrant Van der Mescht relançant alors la partie et les espoirs des Parisiens, appuyés par le pied de Segonds au cul de l’indiscipline des Cistes acculés dans leur 22, ne leur cédant au final que le point du bonus défensif, mettant fin à la mauvaise série de défaites.

Perpignan (13) – Lyon (9)                     28 – 21

Les Catalans décrochent leur troisième victoire de la saison et décollent enfin de la dernière place, après avoir disposé des Lyonnais dans un match intense, grâce à leur stratège Tedder, dans un grand soir, auteur de 18 points et d’un essai sur les trois (Acebes et Deghmache), autant que le Lou (Charcosset, Tuisova et Regard), mais sur le tard qui n’est pas parvenu à conserver le point de bonus retiré à la dernière minute par l’homme du match.

Bayonne (8) – Toulouse (1)                 26 – 22

Les petits jeunes toulousains, palliant la mobilisation générale de leurs internationaux pour la tournée d’automne, et en particulier les finisseurs, ont mis un point d’honneur à aller chercher, au-delà du temps réglementaire, le bonus défensif (très prisé ce samedi) après avoir été malmenés, durant une heure, par des Basques déterminés à l’emporter face au leader, inscrivant trois essais (Tauzin, Delibes et Mallia) contre seulement deux pour les locaux (Germain et Bosch) vainqueurs.

Bordeaux (10) – Toulon (4)                 27 – 26

Menés 10-20 à la pause, après avoir encaissé deux essais varois, par Serin et West, contre un seul de l'incontournable Tambwe entre les deux, les hommes d'Urios ont repris le match en mains dès le retour des vestiaires, en portant deux coups fatales par Douglas et Mori, avant que Holmes ne leur offre la victoire avec une ultime pénalité.

(entre parenthèses, le rang du nouveau classement après ce week-end)

Tous les résultats officiels du week-end >> 

 

La semaine prochaine…

Place aux demies !

Que l’on ne s’y trompe pas, l’actualité, c’est toujours la coupe du monde des filles et pas la tournée d’automne de ces messieurs, même si rien n’empêche de regarder les deux.

L’essentiel se passe donc au petit déj samedi matin… dès l’aube !

Au programme* des demi-finales, le samedi 5 novembre à Eden Park, Auckland :

          Angleterre – Canada, à 4h30

          France – Nouvelle-Zélande, à 7h30

 (*) Tous les matches sont retransmis par TF1

 

Dans l’après-midi, le programme** des principaux test-matches d’automne des hommes proposera les confrontations suivantes :

          Italie – Samoa, à 14h

          Écosse – Fidji, à 14h

          Pays de Galles – Nouvelle-Zélande, à 16h15

          Irlande – Afrique du Sud, à 18h30

          France – Australie, à 21h                   -> Fr2

Puis dimanche 6 novembre :

         Angleterre – Argentine, à 16h15

 

En parallèle, le TOP 14 tentera de rivaliser, sans les internationaux, avec au programme** de sa 10ème journée, dès samedi 5 novembre :

         Toulouse – Stade Français, à 15h

         Brive – La Rochelle, à 17h

         Clermont – Bayonne, à 17h

         Lyon – Castres, à 17h

         Racing 92 – Perpignan, à 17h

Enfin, dimanche 6 novembre :

         Pau – Bordeaux, à 15h15

         Toulon – Montpellier, à 21h05

 (**) Tous les matches sont retransmis par les chaînes de Canal+

 

À noter également...

Ce dimanche-là, à Dubaï, le début du Tournoi final de qualification pour la Coupe du monde 2023 Hommes qui délivrera, le 18 novembre, la dernière place de la poule C (avec le Pays de Galles, l'Australie, les Fidji et la Géorgie) à l'un des quatre protagonistes suivants :

           HONG-KONG – KENYA – PORTUGAL – ÉTATS-UNIS

Au programme, dimanche 6 novembre :

         États-Unis – Kenya, à 10h
         Portugal – Hong-Kong, à 12h30

Toutes les infos à retrouver sur le site officiel de RugbyWorldCup >>

Publicité
Publicité
Commentaires
P
l'UBB gagne d'un poil tandis que notre stade est classé monument historique. Que du bonheur !<br /> <br /> Cela dit, bravo les rugbydames! C'est toujours ça de gagné. Le dernière marche sera plus haute...
Répondre
J
Allez, les Petites! Jean Marc
Répondre
Publicité